Choisir un parrain et une marraine, C'EST GROS!

Choisir un parrain et une marraine, C'EST GROS!

Choisir un parrain et une marraine pour son enfant, c’est GROS. Quand on y croit, bien sûr! Et quand je dis « croire », je ne parle pas de l’aspect ils-lui-enseigneront-la-foi-etc. Je réfère plutôt à l’idée qu’ils soient des personnes significatives, présentes, aimantes, des quasi-parents-par-moment.

Ici, nous y croyons. Parce que j'ai la chance de vivre une chouette relation avec les miens. Mais aussi, parce que je prends mon propre rôle de marraine à cœur et que je me sens vraiment choyée qu'on me l'ait confié (merci cousine!).

Source : Stéphanie Cimon

Crédit : Stéphanie Cimon

Dès le moment où nous avons commencé à parler de fonder notre famille, nous nous sommes mis à réfléchir à tout ça. Côté marraines, le choix s’avérait assez facile. Ayant chacun une sœur que nous aimons beaucoup, on peut dire que nous étions « gréyés », du moins pour les deux premiers! Mais pour le parrain, c'est rapidement devenu un casse-tête. Un membre de la famille? Un ami? QUI CHOISIR ET COMMENT?!

  • Qui serait TOUJOURS là, peu importe les tempêtes?
  • Qui voudrait bien lui tenir la main dans les moments difficiles comme heureux?
  • Qui aurait envie d’être une personne SPÉCIALE pour ce petit homme des années durant (et pourquoi pas la vie durant)?
Crédit : ReactionGIF.org

À une certaine période de notre vie, on pensait choisir des amis plutôt que de la famille. Parce que des amis, c’est pour la vie, dit-on. Pourtant, c’est loin d’être toujours le cas et heureusement, nous l'avons compris à temps avant de faire une bêtise! Évidemment, il s'agit de notre expérience personnelle. Je ne dis donc pas que c’est toujours (ni souvent) une mauvaise décision. Ça l’aurait été pour nous, à ce moment-là de notre vie, voilà tout.

Comment avons-nous finalement fait notre choix? Tout simplement en suivant notre feeling (je n'aime pas hais ce mot, mais coudonc!) pendant la construction de notre bébé. Le (futur) parrain s'intéressait déjà beaucoup à notre garçon. Il s'assurait que nous en prenions bien soin, dans mon bedon. Nous avions l’impression (confirmée à présent!) qu'il avait hâte de le connaître, de le serrer dans ses bras, d'être un bon mon'oncle pour lui. C’est donc rapidement devenu ÉVIDENT pour nous que ce devait être LUI. 

Dès qu'on lui a fait notre grande demande, nous avons eu la confirmation que notre choix était le bon : en presque 7 ans, nous avions rarement vu autant d'émotion dans ses yeux. Il semblait touché, heureux, FIER! Et surtout, il n'a pas hésité une seule seconde. Dès les (durs) débuts, il a été là pour notre fils et pour nous, à la fois solide et sensible. Enveloppant d’amour. Sincère. Présent. Et ça continue!
 

La marraine, ma soeur Élizabeth, le parrain, son conjoint Samuel et Jules.
Crédit : Stéphanie Cimon
 

Aujourd’hui, on peut dire qu’on est PLUS QU'HEUREUX de notre choix de parrain (et de marraine aussi, t’sais!). Évidemment, personne ne peut prédire l’avenir, ni garantir qu'il sera toujours dans nos vies. Par contre, nous avons la certitude ICI, MAINTENANT, qu’il est TOUT LÀ. L’amour pour son filleul, nous le voyons et nous le sentons. C’est ÇA être un bon parrain. Aimer, fort et véritablement, à sa façon.

Avez-vous choisi un parrain et une marraine pour votre enfant? Sur quoi vous êtes-vous basés? Êtes-vous toujours heureux de votre choix?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES