Mea-culpa d'une maman qui ravale ses mots : prières de ne pas me lancer de couches sales.

Crédit photo: Mylène Tétreault Mea-culpa d'une maman qui ravale ses mots : prières de ne pas me lancer de couches sales.

Ceci est mon mea-culpa pour toutes les mères que j’ai pu faire *bip* après avoir eu mon premier bébé, Louis. Né à 42 semaines, pesant 10lbs6, il ne partait pas avec une longueur d’avance et avait des choses à se faire pardonner.

Heureusement, c’était un enfant facile. Hahahaha, que dis-je, il était parfait!

Mon gros fun, c’était de demander à tous les parents que je croisais si leur enfant faisait leurs nuits avec un air très empathique. Tout ça pour pouvoir plugger quelques secondes plus tard que Louis faisait ses nuits à 4 mois. ET faisait 2-3 siestes de minimum 2 heures chaque dans la journée.

(C’est ici que je vous demande de ne pas me lancer des couches sales et de lire jusqu’au bout.)

Quand Louis a eu autour de 5 mois, j’ai appelé mon chum au travail pour lui dire que Louis avait une dent. Depuis combien de temps qu’il m’a demandé. Et moi de lui répondre, hilare, que je ne le savais pas! Elle avait poussé incognito et toutes les autres ont poussé sans trop de symptômes (même pas de la bave de St-Bernard, t’sais!).

L’allaitement avait commencé en dents de scie, mais au bout d’une semaine, tout était rentré dans l’ordre. C’est clair qu’au Moyen-Âge, on m’aurait donné la job de nourrice, j’aurais pu allaiter des jumeaux no problemo.  Pour en rajouter, je pouvais tirer mon lait ET lui donner le biberon, il prenait tout.

Je vais vous épargner la facilité déconcertante avec laquelle Louis est devenu propre.

Et j’ai eu Antoine. Un autre bébé parfait. Mais avec un autre tempérament.

Tout ce que vous venez de lire plus haut, ben ça a été plutôt le contraire (sauf pour l’allaitement pour être fair). À bientôt 3 ans, c’est un processus assez complexe qu’on ne maîtrise pas tout à fait encore que de le coucher et le faire dormir. 

Rien de tout cela ne lui enlève l’amour que j’ai pour lui, mais disons que j’ai pas mal ravalé les mots que j’avais eu après avoir eu Louis. Pis si je croisais la moi de l’époque de Louis, je lui lancerais probablement des couches sales.

Avez-vous eu des enfants avec des caractères diamétralement opposés?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES