Paraît-il que ma fille dort super bien à la garderie. Son éducatrice lui donne sa suce, la met dans son lit et, apparemment, elle s’endort tranquillement sans cris ni pleurs.
 
Ça, c’est à la garderie. À la maison, c’est une autre histoire.
 
Pourquoi ce qui est si simple à la garderie devient-il un enfer à la maison? Mystère. On en vient parfois même à douter des douces paroles de l’éducatrice…
 
Ma fille dort habituellement à 13 h, pour une période de 2 heures. 

Voici le déroulement de notre après-midi.
 
13 h : Je fais chauffer le lait, on sort la suce et le toutou. Je lis l’histoire. Tout va bien.
 
13 h 10 : Je la mets dans son lit. On dirait qu’elle a un spring dans les fesses. Je la couche sur le dos, elle se retourne et se lève. Repeat. Repeat. Repeat.
 

Crédit : Pinterest

13 h 23 : L’heure de la prise de l’ours. Je lui flatte affectueusement le ventre, tout en la maintenant délicatement au sol. Si elle ne peut plus se lever, elle va tomber endormie, non?... Ben non.
 
13 h 32 : Bon. Je suis tannée. Bon dodo cocotte! Je la laisse dans son lit.
 

13 h 33 : C’est la crise. Je la laisse pleurer un peu. Elle va peut-être s’épuiser un brin…
 
13 h 47 : Je lui parle à travers la porte, je lui dis que ça va être correct. Rien n’y fait! Moi qui avais un plan de faire une sieste en même temps qu’elle… J’pense que je vais juste me coucher de bonne heure ce soir… #IWish
 
13 h 59 : Je la berce, je la couche, je lui chante des chansons, je lui flatte les cheveux. Rien ne fonctionne. On dirait qu’elle a mangé notre réserve de chocolat noir et qu’elle l'a faite passer avec un Red Bull. Pas moyen de l’endormir!
 
14 h 03 : Papa prend le relais. J’suis à boutte!
 
14 h 28 : Il sort avec la même face que moi. Pu capable!
 
14 h 35 : Nous la laissons pleurer en regardant tous les deux dans le vide. T’sais, quand les pleurs deviennent un bruit de fond presque paisible, mais pas tout à fait.
 
14 h 41 : Ok. Fine! Tu ne veux pas dormir, dors pas. Nous partons la musique pis nous allons danser dans le salon. Si je ne peux pas faire de sieste, aussi bien avoir du fun en bâillant!
 
Nous nous sommes résignés. Ce sera congé de sieste aujourd’hui.
 
Et puis…
 
16 h 12 : Sur du Bruno Mars qui joue à fond, elle s’endort. Paf. En 0.2 seconde, elle devient une vraie guenille et s’étampe la face sur le chest de son père.
 

Crédit : Gifbin

Comme un ordi impossible à réparer, il fallait juste la laisser user ses batteries au complet!
 
Ça vous arrive, des jours de « congé de sieste » imposés par vos minis?

Page d'accueil