Survivre à la 5e maladie avec son enfant!

Crédit photo: JosianeS/Instagram Survivre à la 5e maladie avec son enfant!

Je croyais que mon petit bébé avait un rhume. On avait une sortie le samedi et Carolane m’a gentiment proposé de garder mon bébé. Il a saigné du nez durant la nuit et a dormi les yeux ouverts chez Carolane. Pas normal. Le soir suivant, il nous a fait des vomis en jet quand on écoutait des films chez des amis. Pas la meilleure fin de semaine.
 
Arthur faisait de la fièvre. Il s’est réveillé à peu près 5 fois durant la nuit. J’avais déjà pris la décision de travailler de la maison la veille, vu que je ne niaise pas avec le vomi pis la garderie.
 
Le lendemain matin, Arthur a la face enflée, il a des marques en « dentelles » sur le corps. En attente pour le 811, je sonde mes amies infirmières. Des marques en forme de dentelles, ça ne ment pas, on a affaire à la cinquième maladie. J'appelle au CLSC pour rencontrer le super infirmier… Pas besoin de me déplacer, il suffit d’attendre que son état soit correct pour aller à la garderie.

Mais bon, attendre qu'un bébé malade aille mieux, c'est pas super. Surtout pour lui!
 
Je vous présente des trucs qui m’ont aidée et qui ont aidé mon petit à traverser la cinquième maladie sans virer fou! 
 
Je ne suis pas médecin et je vous présente seulement des trucs généraux que j’aurais aimé connaître au préalable. Si la condition de votre enfant est grave, allez à l’hôpital et appelez le 811.
 
Combattre la fièvre :


Yé! Une journée de sieste sur maman!
Crédit : JosianeS/Instagram

 

Vous pouvez donner de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène à la dose prescrite pour votre enfant. N’hésitez pas à demander au pharmacien pour la dose qui va avec le poids de votre enfant. De votre côté, un ou deux café ça aide aussi à passer la journée. 
 
À la soupe :

Votre enfant peut même vous aider avec la vaiselle tant qu'à faire.
Crédit : JosianeS/Instagram

 

C’est super important de garder votre enfant hydraté, surtout s’il fait de la fièvre. Donnez-lui toujours le choix entre du lait, de l’eau et même du pedyalite si jamais il n’a pas super faim. (Même adulte avec de la fièvre on mange moins, donc c’est normal qu’il refuse de la nourriture). Je fais aussi du thé glacé dans ce temps-là, à base de tisane avec de la menthe (attention, choisissez une infusion sans caféine et adaptée aux petits!).
 
Bain avec avoine :


Vive l'avoine!
Crédit : JosianeS/Instagram

 

Quand j’étais petite, je dois avoir attrapé l’herbe à poux aux moins 100 fois. Les bains d’avoine aident vraiment à apaiser la peau qui pique. Sinon, j’aime vraiment le nettoyant doux de Aveeno. Si vous faites plusieurs bains, oubliez pas d’hydrater votre enfant entre chaque bain. Prenez votre bain avec votre enfant une de ces fois-là. Ça relaxe un peu. 
 
Crème épaisse :


Crédit : Attitude 
 
Arthur se grattait pas mal entre les bains. J’ai décidé de tester la crème Calendula d’Attitude. OMG. C’était vraiment le paradis. Elle est très épaisse et laisse un genre de film su la peau. La gratouille est pas mal moins intense. J'ai aussi inventé un jeu ou je dis des recettes à Arthur pendant que je le crème pour que ce soit plus le fun, surtout que c'est pas sa chose favorite de se faire crèmer (exemple : quand c'est sur le ventre, je prépare un rôti à la crème)!
 
Des amies et de la patience :
Forever aidante naturelle = Camille.
Crédit : JosianeS/Camille
Lors du peak de la 5e maladie d’Arthur, c’est mon amie Camille qui m’a sauvé la vie en allant chercher ce qu’il me manquait à la pharmacie. Mon chum travaille et va à l'école les soirs la semaine, donc c'était pas possible pour lui de faire la commission. Si vous avez des amies qui peuvent prendre le relais pour que vous puissiez prendre un peu de répit d’un enfant qui pleure, ça fait du bien.

Si votre conjoint(e) est disponible aussi, c’est bon de verbaliser le fait que ça fait une maudite journée tough un bébé qui ne s’endure pas.
 
Ça été quoi vos trucs pendant la 5e maladie? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES