Il y a plein de belles affaires que j’ai découvertes avec la maternité. Des secrets bien gardés par mes prédécesseures. Je savais que mon corps allait changer, that’s it. Je n’avais aucune idée à quel point. On ne m’a pas dit qu’après avoir délivré le fruit de mes entrailles, ce n’était pas tout à fait la fin. ON NE MA PAS DIT QUE J’ALLAIS PERDRE MES CHEVEUX.
 
J’en suis à ma deuxième création d’humains. Cette fois, je savais ce qui m’attendait au bout du tunnel de la grossesse. Je suis plus poilue que la moyenne des ourses. Fait que quand la drop de cheveux commence, je suis comme un Husky au printemps. #Intense
 

 
Le résultat d'un seul brossage de crinière.
Crédit : Stéphanie St-Cyr

Le cheveu devient omniprésent dans la maisonnée. Je laisse ma trace partout. Sur le comptoir de la salle de bain. Dans la bouche de mon bébé. Sur le crâne rasé de mon chéri. Si je vais chez toi, il sera dans ta soupe. Mon cheveu post-partum est juste EVERYWHERE!

Je sais que dans quelques semaines, ce sera la fin de cette chute libre. C’est à ce moment que sur mon crâne dégarni, les cheveux fugueurs reviendront. Une horde de petits cheveux fous fera le party sur mes tempes et ma nuque. Ils seront indomptables. Et les soirs d’été caniculaires, ils seront plus frisés que du poil de cul, de clown.
 


Le look repousse de petits cheveux fous
Crédit : Skyrock

 

Sachez que vous n’êtes pas condamnées automatiquement à boucher le drain de la douche. La perte de cheveux post-partum touche la moitié des femmes. Si jamais vous, comme moi, vous retrouvez dans le camp des veuves capillaires, il y a des trucs.

Quels sont vos meilleurs trucs pour la perte de cheveux post-partum?

Page d'accueil