Apprentissage de la propreté : s'y préparer, juste assez, mais pas trop!

Crédit photo: Cynthia Chartier Apprentissage de la propreté : s'y préparer, juste assez, mais pas trop!

Avec les saisons québécoises et le Grand qui a eu 2 ans, je m’étais dit que l’été serait un bon timing pour l’aider à apprivoiser le petit pot.

Depuis quelques mois, le pot traînait allègrement dans la salle de bain, le Grand s’y assoyant de temps en temps tout habillé en rigolant. Le reste du temps, le pot servait à ramasser la poussière (ce qu'il faisait vraiment bien).

Puis, avant que je ne m’en rende compte, on était déjà rendu à la moitié du mois de juillet. L’été allait me passer sous le nez si je ne m’activais pas! En plus, avec les vacances au CPE, le Grand allait avoir sa « promotion » plus tôt, donc se retrouver avec des plus vieux, où personne ne porte de couches. Sûrement que ça pouvait le motiver.
 

Malheureusement pour nos oreilles, Elmo a vraiment la cote, ici!
Crédit : Giphy

Le lundi suivant, direction magasins pour faire le plein : sous-vêtements, chips et chocolats, tatouages (de bobettes!) et quelques livres sous le thème du pot, dont un que je commande exprès parce qu’il n’est pas en magasin. Livraison 5 à 10 jours, ça devrait aller. Bon, je suis éducatrice spécialisée et je fais clairement de la déformation professionnelle, mais je préfère être prête pour toutes mes « interventions. »

Et la suite des événements est venue me démontrer (encore une fois) que faire des plans précis avec des enfants, c’est vraiment s’aventurer sur un terrain glissant.
 


Un jour je devrais comprendre que les enfants servent à défaire les plans!
Crédit : Giphy

Premier imprévu : le Grand n’aime pas les tatouages finalement. Le premier l’a fait pleurer en criant « bobo! » Il pensait que ça allait s’enlever comme un autocollant et il a comme paniqué, on dirait. Pas tout à fait l’effet escompté d’une récompense.

Malgré tout, aussitôt qu’il a vu lesdites bobettes, il a voulu les enfiler et faire comme daddy. Gagné. Nous avons pris congé du CPE et la pratique s’est mise en place durant 2 jours à la maison. Des petits chocolats, beaucoup de high five et de lectures thématiques plus tard, ça y était!

Quelques fuites et oublis bien sûr, le temps qu’il apprivoise le contrôle de la tuyauterie, mais vraiment, ça s’est presque fait tout seul. Il a transféré ses acquis au CPE et en visite à l’extérieur. Il faut croire qu’il était vraiment prêt.

Est-ce que l’apprentissage de la propreté s’est passé comme vous l’aviez anticipé? Comment vos enfants ont-ils manifesté leur intérêt?
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES