… Et je ne me sens même pas coupable!

C’est le billet d’Odile (et les commentaires pas toujours sympa #DesGens) qui m'a fait réfléchir à ça. Pour moi, ça va de soi : c’est important que les enfants jouent seuls. J’en ai même parlé dans un de mes billets. En effet, je ne suis pas du genre à intervenir dans les jeux des enfants, que ce soit les miens ou ceux de mes (futurs) élèves. Parce que c’est quand ils sont vraiment libres et détendus qu’ils développent leur créativité et leur autonomie.

Lorsqu’un adulte intervient dans le jeu d’un enfant, il en modifie le cours. Parfois, l’enfant ne sait pas concrètement ce qu’il fait avec ses personnages, et de le lui demander le ramène à la réalité de laquelle il s’était peut-être évadé. 

Nous le faisons tous de temps en temps : « Qu’est-ce qu’il fait ton bonhomme? » et c’est ben correct. Je parle plutôt d’être trop présent et de constamment poser des questions et émettre notre point de vue d’adulte. Ça met un certain « stress » sur l’enfant, qui doit répondre à nos questions tout en ne perdant pas le fil de son jeu. L’enfant se met à jouer pour un public et l’effet d’exutoire du jeu libre n’est plus le même.

J’adore observer mes enfants quand ils jouent. Dans leur chambre, je leur ai installé un petit espace avec une étagère à leur hauteur sur la surface de laquelle ils mettent leurs personnages ou font rouler des voitures ou courir des chevaux. Ils ont plusieurs paniers dans lesquels je pitch place les jouets selon leur type. Les blocs avec les blocs, les véhicules ensemble, la collection d’animaux dans un autre, etc.



Je sais, j'ai l'air freak de l'organisation et du ménage, mais je vous jure que ce n'est vraiment pas le cas!
Crédit : collegtimes

 

Je sais, j’ai l’air d’une freak de l’organisation avec mon triage par panier! Ce n’est vraiment pas un big deal : quand nous rangeons les jouets, j’essaie juste de les trier sommairement, mais je ne capote pas avec ça non plus!

C’est juste que c’est tellement plus agréable d’avoir des petits repères! Je vois vraiment une différence quand l’espace est un peu plus ordonné versus quand tous les jouets sont pêle-mêle dans un coffre. Un peu comme quand j’essaie d’écrire un texte ou de faire des devoirs sur une table en bordel avec un coffre à crayons à moitié vide. #HistoireDeMaVie.

Aussi, quand j’ai le temps, je prends un petit 10 minutes pour faire des mini mises en scène sur leur surface de jeu. Je mets quelques petits animaux côte à côte, je place un bonhomme sur son cheval, je fais une tour avec des blocs… J’adore voir leurs petits yeux ravis quand ils reviennent de la garderie et que les chaudrons de leur cuisinette sont sur le poêle, prêts à faire une nouvelle recette, ou que leurs bébés sont tous couchés côte à côte dans des petits lits, aww!

Ils ont leur espace de jeu à eux et peuvent y passer de longues minutes sans avoir besoin d’entertainment.  Évidemment, je ne suis pas une marâtre non plus. Genre, je ne refuserai pas de jouer avec mon garçon s'il me le demande! Mais en général, j’ai l’impression qu’il veut juste que je sois à ses côtés pendant qu’il joue. Après quelques minutes d’interaction, il repart dans son petit monde et je peux continuer de plier le lavage.

Un espace de jeu ou chaque chose a sa place (sort of), c'est pas mal plus inspirant.
Crédit : Charlotte Gagné

 

Fait que, ce n’est même pas que je trouve ça « plate » de jouer avec mes enfants, je ne crois juste pas que ce soit optimal pour leur développement de le faire trop souvent. Vous me remercierez la prochaine fois que vous direz à l’héritier « d’aller jouer ». Ça fait une chose de moins pour laquelle culpabiliser, HA!

Jouez-vous avec vos enfants?

Page d'accueil