Depuis maintenant deux ans, je navigue dans le monde de la parentalité. De plus, comme j’approche dangereusement la trentaine, la plupart de mes amis sont également devenus parents. Depuis ce temps, j’ai pris conscience d’une chose et elle me réjouit au plus haut point : nos hommes sont d’incroyables papas.

Durant la grossesse, pendant l’accouchement et dans la vie familiale quotidienne, les papas jouent un rôle prépondérant, mais qui passe trop souvent inaperçu. Est-ce parce qu’ils se font plus discrets ou parce que la société minimise l’importance de leur implication? Je ne saurais répondre à cette question puisqu’elle est multifactorielle, mais je tiens à leur dire à quel point ils sont inspirants.

Ce que mon amoureux fait aussi bien, sinon mieux que moi...

Le lâcher prise
Même si j’y travaille très fort, je n’aurai probablement jamais la facilité de mon conjoint à lâcher prise sur les situations banales. Ce qui parfois m’apparaît comme de l’insouciance est en fait une qualité que j’envie chez lui. Arriver à ne pas s’en faire pour des détails sans importance contribue sans contredit à l’équilibre de notre couple et surtout, au bien-être de notre garçon. C’est toute notre famille qui s’en trouve gagnante.

Et si papa était parfait?Crédit : Annie-Pier Couture

Prendre soin de notre garçon
Dès la naissance de notre petit homme, j’ai insisté pour que mon amoureux s’implique dans les soins au même titre que moi. Premièrement, parce que j’avais la chance d’avoir eu neuf mois pour mieux connaître de l’intérieur ce petit humain, alors c’était maintenant son tour de développer un lien privilégié.

Deuxièmement, parce nous étions aussi néophytes l’un que l’autre en tant que nouveaux parents. Comme dans toutes les sphères de notre vie, pour devenir bons nous devons nous pratiquer. Que ce soit pour donner un bain, changer une couche, moucher un nez, préparer des purées, des repas, habiller adéquatement l’enfant ou faire les devoirs, tout s’apprend. Encore faut-il donner l’occasion à l’autre de pouvoir le faire et de prendre confiance en ses capacités.

Bien sûr, nous ne faisons pas les choses de la même manière. Et après? Au final, ce qui importe, n’est-ce pas le fait que notre enfant soit bien? Que ses besoins primaires et affectifs soient comblés? Si c’est le cas, pourquoi s’en faire si la méthode diffère? Un bain, c’est un bain alors qu’il lave les cheveux en premier ou en dernier, l’important, c’est que notre gars soit propre! Je précise que ce n’est pas valide si le visage se fait laver après les fesses avec la même débarbouillette #LolPasLol.

Ceci dit, mon chum se passe très bien de mon aide pour prendre soin de notre garçon et ce, depuis toujours (bain inclus)!

Jouer sans se tanner
J’entends souvent que nos conjoints sont d'éternels enfants; eh bien, tant mieux! Mon homme est bien plus inventif, dynamique et infatigable lorsque vient le temps de jouer avec notre lapin Energizer de 15 mois. Être à quatre pattes, rouler, sauter, faire des voix et inventer des chansons loufoques, il le fait mille fois mieux que moi. Résultat? Notre garçon rit aux éclats durant des heures quand il joue avec papa et moi, ça fait fondre mon cœur de maman d’assister à ça.

Et si papa était parfait?

Crédit : Annie-Pier Couture
 

Je vous souhaite de regarder le papa de vos enfants avec indulgence, de lui laisser sa place et surtout, de lui donner la chance de faire sa part. Parce qu’au final, vous risquez fort de vous rendre compte que c'est un papa parfait, comme la maman que vous êtes.

Quels sont les aspects de votre vie familiale où c’est papa qui excelle?

Page d'accueil