Festival végane de Montréal : beaucoup de monde et de bonheur

Crédit photo: Valerie Poulin Festival végane de Montréal : beaucoup de monde et de bonheur

Je n'ai jamais trop aimé être à la mode. Peut-être parce que ma mère était toujours à suivre les tendances et ma rébellion c'était de faire le contraire. Qui sait? Mais pour la première fois de ma vie, je suis fière d'être in. Je suis heureuse et je me sens bien d'être dans le vent. 

Et, mine de rien, pour la première fois de ma vie, j'ai fait la file avec des enfants. 

Tout ça pour pouvoir assister à mon premier Festival végane de Montréal, qui en était à sa deuxième édition, au Marché Bonsecours, le week-end du 7 novembre dernier. 

Dès notre arrivée, les filles ont spotté Aux Vivres, leur resto préf'. Difficile de dire non!
Crédit : Valerie Poulin

Dire que c'était rempli serait vraiment un understatement. La file commençait dehors, tournait pour accommoder l'entrée et serpentait dans les marches qui donnaient accès aux artisans, aux démonstrations et aux conférences. Je dois vous avouer qu'au début j'ai été prise de panique, en grande partie parce qu'on avait les enfants avec nous. « Combien de temps est-ce qu'on va attendre? J'espère que ce n'est pas trop rempli à l'intérieur! ». Aussitôt arrivés à l'intérieur, mon sentiment a changé.

Ma panique s'est vite transformée en bonheur total. Quelle joie de voir autant de kiosques proposant de nouveaux aliments, de voir autant d'intérêt autour de ce mode de vie, de voir autant de curieux vouloir changer leurs habitudes alimentaires. C'était (et je niaise même pas) un peu magique. Les véganes comprendront, ha! 

Mademoiselle Élie avec sa copie de Vegan is Love : Avoir du coeur et agir.
Crédit : Valerie Poulin

Nos coups de cœur :

  • Les filles ont adoré les délices de chez Sophie Sucrée (duh!) et de pouvoir manger tout ce qu'elles voulaient. Délivréeeeeees, liberéeeeees...
  • Papa était content de voir à quel point il y avait des gens présents au festival, et aussi de pouvoir rencontrer des gens engagés dans des causes telles que Sea Sheperd.
  • Bibi était contente de pouvoir feuilleter une sélection de livres véganes (livres de recettes, essais sur les droits animaux, livres pour enfants...) mise à notre disposition par Zone Libre et de pouvoir (finalement) goûter aux produits de Gusta (et, euuuh... OH MY GOD! À suivre, bientôt au Marché Jean Talon!).
  • ​J'ai aussi beaucoup aimé voir tous ces beaux gens qui se cachent derrière les marques qu'on connaît et qu'on aime déjà beaucoup comme Gardein, Zengary, Rawesome, Le Paradis Végétarien et Rose Madeleine, pour n'en nommer que quelques-uns. 

Nos bémols :

  • C'est plate à dire (car c'est aussi un point positif), mais le nombre de gens. Suggestions? Étaler le festival sur 2 jours au lieu d'une seule journée ou encore peut-être trouver un local mieux adapté pour accueillir autant de gens. 
  • Je dois avouer que je suis un peu déçue de ne pas avoir pu prendre le temps d'écouter les conférences d'Audrey Sckoropad ou encore du Vegan Blackmetal Chef. On se reprendra l'année prochaine! 

De voir que le changement se fait petit à petit, qu'on avance, collectivement, dans une direction de compassion, de respect pour les êtres de cette planète, mais aussi pour l'écologie est tellement incroyable. Je souhaite de tout coeur que la tendance se maintienne, que ce ne soit pas qu'une mode passagère et que, même si ce n'est que les lundis ou encore seulement vos dîners qui seront sans viande, ce changement continuera à évoluer!

Vivement l'an prochain pour d'autres belles rencontres et découvertes! 

Un immense merci à l'organisation et à tous les gens de près et de loin qui sont venus partager avec nous leur passion! 

Quels étaient les points forts et points faibles du FVM selon vous?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES