« Les maudits itinérants » : changer les mentalités pour un avenir meilleur

Crédit photo: Snugg LePup/Flickr « Les maudits itinérants » : changer les mentalités pour un avenir meilleur

Ces maudits itinérants. Vous les voyez partout. Ils sont là, dans les rues, à quémander de l'argent à tout le monde. Ils sont tellement dérangeants. Pourquoi ils ne se trouvent pas un emploi, comme tout le monde? Pourquoi ils ne sont pas responsables, comme tout le monde? Pourquoi ils ne s'habillent pas de façon convenable, comme tout le monde? Pourquoi ils ne se lavent pas, comme tout le monde? Ce sont des gens qui ne fittent pas dans notre moule de société et ça, ça dérange, han?

J'ai vu beaucoup trop de choses ignobles et injustes qui ont été dites ou faites aux personnes itinérantes. Je me demande quel genre d'exemple les gens veulent donner à leurs enfants lorsqu'ils se dépêchent de monter leur vitre d'auto pour éviter qu'un sans abri ne vienne leur parler? Je me demande quel genre d'exemple est donné lorsque notre regard se détourne du leur dans la rue? Je me demande quel genre d'exemple est donné lorsque nous dévions de notre trajectoire pour les éviter avec un regard de dédain à leur égard?

Ce sont des gens qui ont fait faillite, des gens avec des troubles de santé mentale, des gens qui ont eu une dure vie/enfance, des gens à qui il manque des outils dans le coffre à outils de vie.

Nous devons arrêter de stigmatiser ces personnes, de les voir comme une faiblesse de société, des moins que rien, d'essayer de nous en débarrasser. Nous nous devons de nous tenir les coudes et de nous entraider afin de contrer la pauvreté. Le gouvernement est présentement en recherche de solutions avec une consultation publique pour aider ces personnes à s'en sortir. Donc à vous la parole!

Il faudrait prendre note que la pauvreté est large. Il y a quand même 3.5 millions de Canadiens qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Ce n'est pas parce que certains vivent dans les rues que les autres n'ont pas de la difficulté à se nourrir ou se loger. Parmi ces gens, il y a beaucoup de mères monoparentales, de personnes handicapées, de groupes de minorités visibles, d'autochtones et des immigrants fraîchement arrivés au pays. Vous pouvez consulter le mémoire des infirmières et infirmers du Canada à ce sujet pour plus d'informations.

Plusieurs organismes offrent des services d'aide variée pour les personnes qui doivent avoir recours à de l'aide rapidement. On y retrouve la rue des Femmes, le pavillon Patricia Mackenzie, le pavillon Lise Watier, les Voisines, le Refuge des jeunes (pour les 17 à 25 ans), la mission Old Brewery, la Maison du Père et la mission Bon Accueil.

Faites la différence dans leur vie. Au lieu d'assombrir leur existence en les ignorant, en les évitant, soyez généreux et compréhensifs envers ceux et celles qui n'ont pas le même confort que le vôtre. L'hiver approche à grands pas, ce sera un moment crucial pour eux. Votre générosité et votre empathie auront une grande importance dans leur vie.

Qu'essayez-vous d'apprendre à vos enfants par rapport à l'itinérance?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES