Les sorties avec un bébé, ce n'est pas toujours simple. Mais lorsqu'arrive le temps des fêtes, c'est souvent un casse-tête. Ici, nous avons trois bébés prématurés. La première année de vie est fragile et cruciale chez les prématurés. Le temps des fêtes m'inquiète un peu, je vous dirais.
 
Un bébé prématuré est un bébé plus fragile, plus vulnérable. Durant le temps des fêtes, il y a toujours un mononcle ou une matante avec une gastro ou une grippe. Ça ne me tente pas que mes bébés attrapent ça. La prématurité fait qu'un simple rhume peut avoir des conséquences assez désastreuses sur la santé de mes bébés. Surtout, ce n'est vraiment pas tout le monde qui prend la peine de se laver les mains souvent et de tousser dans le creux de leur coude. Le pire, c'est quand ces gens-là touchent les mains de mes bébés, leur flattent la joues, leur mettent les doigts dans la bouche, name it!  Ma solution : je vais mettre une belle image de lavage de main à l'entrée de ma maison ainsi qu'une bouteille de Purell! Comme dans les hôpitaux!

Le temps des fêtes m'inquiète aussi à cause du « facteur triple » ou quadruple, en fait. Sortir quatre enfants pour un party de Noël ce n'est pas cool et vraiment pas de tout repos! Habiller quatre enfants avec leur plus bel habit et qu'ils restent propres plus de 5 minutes, les faire boire, préparer leur repas, leur pyjama, les couches, linge de rechange, etc., juste d'y penser ça m'épuise! En plus, quoi faire lorsque nous sommes en visite dans une maison pas babyproof pour deux sous? 

Vous allez me dire qu'il va y avoir beaucoup de bras pour nous aider là-bas, mais les enfants refusent de boire et manger dans des bras inconnus. En visite, ils sont déstabilisés : ils sautent leurs siestes ou ne ils ne la font pas aux mêmes heures. Qui paiera durant la nuit et pour les deux prochains jours? C'est moi! 

Bref, sortir pour Noël avec un ou trois  bébés prématurés ça demande de l'organisation, de l'indulgence et de la compréhension! Non, je ne suis pas juste une mère poule qui veut surprotéger ses enfants! Je suis une mère qui tient à la parcelle d'équilibre qui lui reste! Et pour survivre, chez nous, nous devons suivre une routine et être disciplinés. Je ne peux pas me permettre d'aller à l'hôpital avec un enfant et de laisser les trois autres à la maison avec mon conjoint qui travaille. 

Je n'ai toujours pas trouvé la solution miracle pour le temps des fêtes, mais cette année je peux vous jurer que ce sera différent! L'important c'est de s'écouter et l'opinion des autres on vivra avec. Sinon, ils viendront garder une semaine ou iront faire des nuits à l'hôpital, ha!

Voici un lien intéressant de prémaQuébec sur les maladies d'hiver chez les prématurés. 

Que faites-vous pour concilier prématurité et temps de fêtes?
 

Page d'accueil