Jasons morve : rencontre avec la kiné-respiratoire!

Crédit photo: crédit : Jacynthe Maltais Jasons morve : rencontre avec la kiné-respiratoire!

C’est par un petit matin gris que j’ai croisé Stéphanie. Chic maman française avec qui j’aime beaucoup discuter maternité. Comme nous le faisons plusieurs fois par semaine, nous avons pris des nouvelles de nos enfants.
 
Elle – puis ton Laurent? Comment il va?
Moi –  Bof, encore hospitalisé ce week-end…
Elle –  Il a quoi, là?
Moi –  Encore ses voies respiratoires. 
Elle – Est-ce que tu connais la kiné-respi?
Moi – La QUOI?!
Elle – Ben la kiné-respi. Avec les garçons, chez nous, ça a fait des miracles.
 
Il n’en fallait pas plus pour que je google le tout en rentrant à la maison.
 
J’allais de découverte en découverte. D’abord, c’est une pratique répandue en Europe, particulièrement en France. Efficace pour les touts petits comme pour les adultes, elle consiste à désobstruer les voies respiratoires supérieures. En gros, il s’agit de faire sortir toute la morve qui se trouve entre le nez et les alvéoles pulmonaires. Grâce à ses mains, le kinésiologue respiratoire fait remonter les sécrétions vers la gorge et aidera ensuite le patient à recracher le tout.
 
J’ai décidé d’essayer dans l’espoir que la kiné-respi allait nous sauver de plusieurs visites à l’urgence. J’ai donc contacté Karine Thellier. Super sympathique, elle me pose quelques questions sur la situation de Laurent et m’invite à venir la voir rapidement.
 
Le lendemain matin, mon garçon et moi sommes allés la rencontrer à son bureau. Nous avons parlé longuement de divers sujets reliés à l’alimentation, aux allergies, au mouche-bébé et nos habitudes de vie à la maison. Elle m’a donné d’innombrables pistes de réflexion et des conseils pour les soins de mon garçon. J’étais charmée et emballée!
 
D’ailleurs, elle m’a montré comment utiliser correctement le mouche-bébé. La technique est simple, mais tellement plus efficace que ce que je faisais jusque là. J’ai sorti une grande quantité de morve du tout petit nez de mon fils. WOW!
 
Ensuite, elle a couché Laurent sur une table de massage. Il était en bedaine et bien tranquille. La séance a été très courte, mais intense. Mme Thellier a posé ses mains sur son thorax, puis a effectué de légers mouvements de pression, elle l’a tapoté des doigts et a poussé vers le haut. Laurent crachait beaucoup. Elle a recueilli le tout avec des mouchoirs. Elle avait une rapidité d’exécution incroyable.  Laurent pleurait et se tortillait. J’ai tenté de lui expliquer que c’est pour son bien puis, HOP, c’était déjà terminé!
  
J’ai un garçon fragile des bronches. Est-ce qu’il sera comme ça toute sa vie? Pas nécessairement. Est-il asthmatique? Pas nécessairement, non plus. Ce que je sais, c’est que nous devons porter attention à son hygiène de vie (et nasale) et pour éviter que ses rhumes dégénèrent, il faut agir vite.
 
Je suis maintenant une adepte de la kiné-respi!
 
Est-ce que vous seriez tentés d’essayer ça avec vos petits?
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES