Fais dodo mon petit... ou pas!

Crédit photo: Jessica Lucia Fais dodo mon petit... ou pas!

Émile a fait ses nuits à 2 mois. Du jour au lendemain, il nous a fait de longues nuits de douze à treize heures. Le rêve! Nous pouvions tous nous reposer la nuit et c'était vraiment profitable. Il faut dire que le jour, nous n'avions pas vraiment de siestes, seulement de petits repos ici et là. Même si une journée avec un bébé peut parfois être longue quand elle n'est pas entrecoupée de dodos, je m'en arrangeais assez bien.

Le temps a passé et sa sieste de l'après-midi est devenue une belle pause de 2 heures qui me permettait de me reposer, de cuisiner ou tout simplement de lire, de reprendre un peu ma vie de femme. Jusqu'à il y a quelques semaines, nous avons vécu une belle lune de miel. Quelques terreurs nocturnes ici et là, mais rien de trop redondant.

Mais voilà que depuis quelques temps, notre petite terreur a peur de tout. ABSOLUMENT TOUT : du mur, du rideau, des étoiles phosphorescentes, du loup, de la sorcière, de la secrétaire de la pédiatre, du pèse-personne, du traineau, bref de tout ce qu'il croise sur son chemin. Ça fait que quand vient le temps de se coucher c'est l'enfer!

Auparavant c'est moi qui m'occupais de le coucher, de lui lire une histoire et de lui souhaiter bonne nuit avant le dernier bisou de papa. Sauf qu'on a remarqué qu'il en profitait pour étirer le moment sans que je ne parvienne à m'en sortir! Avec papa, on essaie moins de profiter de la situation et les prolongations sont plus courtes.

Avec papa, pas de lumière, pas de veilleuse, pas de fla-fla. Ça marchait très bien. Papa, très pragmatique, explique à fiston jour après jour qu'un mur, c'est fait pour y mettre des décorations, y accrocher des belles photos de nous et que ce n'est pas dangereux. Les étoiles, eh bien on les a enlevées! Le rideau reste ouvert. Les sorcières et les loups restent dans les livres. Ça suffisait il y a encore quelques jours. Il nous criait des « peur » de moins en moins souvent et de simples « tu es en sécurité, il n'y a pas de danger » étaient suffisants. Il nous répondait son trop mignon « Ah, ok. » et en une dizaine de minutes, il était endormi.

Crédit: Jessica Lucia/ Flickr
 

Depuis quelques jours, le temps d'endormissement est plus long, il pleure et se réveille aussi la nuit en nous disant qu'il a peur. Parfois un « ch-ch » est assez rassurant, des fois le sempiternel « Tu es en sécurité » fonctionne, mais d'autres fois, c'est trop intense et on doit aller le rassurer physiquement. Ça fait de drôle de nuits, pour lui et pour nous!

Pour ajouter à la situation, il a décidé que les siestes de l'après-midi (la fin de semaine SEULEMENT) c'est chose du passé. Alors on essaye tout, même ce qu'on pouvait se jurer un jour de ne PAS faire. Je lui chante des chansons jusqu'à pu en pouvoir, je lui flatte le visage, lui gratouille la tête, me couche avec lui, lui raconte une, deux et trois histoires. Une fois sur deux, mon plan machiavélique échoue lamentablement!

Alors je m'en suis remis aux idées des TPL Moms qui m'ont conseillé ceci :

  • avoir un poush-poush anti-monstres;
  • avoir un objet rassurant :  un TPL Kid dort avec son épée Star Wars pour combattre les méchants. Une autre TPL Kid possède un Wall-E qui la protège des monstres;
  • accepter que les siestes ne soient pas éternelles. Ah non?

Crédit: Jon Morgan/Flickr
 

Je vais me mettre à la recherche de l'objet rassurant et je vais aller me chercher l'attirail nécessaire pour me faire un poush-poush contre les monstres. Je vous en donnerai des nouvelles!

Avez-vous des conseils?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES