La princesse aux patins « de gars »

Crédit photo: Jim Wissemes/Flickr La princesse aux patins « de gars »
J’ai eu une enfance rose bonbon. Les paillettes et le vernis à ongles dans toutes les déclinaisons de couleur, c’était moi. Les choses ont changé en vieillissant… #KidsHappened

Avec l’arrivée de ma première fille, je croyais reprendre le chemin que la gamine que j’ai été avait suivi. Évidemment, ce n’était pas une attente. C’était simplement ce que j’avais connu.

Quelle surprise.

Ma frisée, elle n’en a rien à faire des paillettes. Elle troque sa couronne pour un casque et sa baguette pour un bâton. Ma princesse veut jouer au hockey.

Il est vrai que mon conjoint et moi y sommes pour quelque chose. Elle assiste aux matchs de la LHJMQ (#GoNicsGo) depuis toujours. Elle me suit dans mon travail d’animatrice et fait des fist bumps aux joueurs à leur sortie de la glace.

 
Son premier amour (4 going on 14) chaussait des patins plus grands que les miens. Et un des jours les plus tristes de sa courte existence a été celui où elle a dû lui dire au revoir. #MauditesTransactions #MichaelJoly
Ma fille lors d'un match de l'Océanic de Rimouski 
Crédit : Rémi Sénéchal

Tout ça pour dire que, comme une grande majorité de petits Québécois, et de plus en plus de petites Québécoises, ma fille aime le hockey. Et je suis tellement soulagée de savoir qu’elle y aura sa place.

Merci aux entraîneurs et aux organisations de faire une place privilégiée à nos filles dans vos équipes. Quand je vois le Tournoi Pee-Wee de Québec accueillir, pour la toute première fois, une équipe entièrement féminine, je me dis qu’on y est presque.

Et, à toi, ma fille, sache que je suis tellement fière de toi. C’est un café dans une main et une crécelle dans l’autre que j’arpenterai les arénas avec toi.

Vos enfants vous surprennent-ils avec leurs choix?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES