Ma fille a déjà 17 mois… Des mois passés beaucoup trop rapidement à mon goût. Des mois durant lesquels elle a évolué à la vitesse grand V à absorber presque tout du monde qui l’entoure. #RomyTheSponge. Ces derniers jours, j’ai pris du temps pour l’observer attentivement. En fait, j’ai analysé les interactions entre elle et son papa et un seul constat s’impose… Ma fille est une « fille à papa ».


Papa vs Romy....La ressemblance est frappante! Source : vinnymoltisanti/Instagram

Non seulement elle est son portrait tout craché (TOUT LE MONDE le dit autour de nous) mais c’est aussi clairement sa source numéro un de réconfort. Certaines mamans verraient probablement là quelque chose à jalouser. Mais dans mon cas, puisque papa a longuement douté de ses capacités paternelles, ça me rend incroyablement fière. #DeLaGrosseGrosseFIERTÉ

Quand je les regarde, je vois de la complicité. Ils n’ont qu’à échanger un regard et ils se comprennent. De plus, leur relation est empreinte d’une grande simplicité et de beaucoup d’humour. Papa est clairement le meilleur pour la faire rigoler et sourire à tout moment. Si vous entendiez tous les sons qu’il émet en sa présence et toutes les faces qu’il peut faire… C’est juste P-A-R-F-A-I-T!

Romy est encore en train de forger sa personnalité, mais je dénote déjà chez elle certains aspects de ma personne. Je peux donc entièrement comprendre son attachement profond envers son papa. Si moi j’ai choisi mon conjoint, c’est parce que j’ai trouvé en lui des traits qui me donnent confiance et qui me complètent à merveille. Ma fille est en train de découvrir tout cela et je trouve cela vraiment beau. On va se le dire : ça a aussi quelque chose de rassurant de savoir qu’en mon absence, ma fille est aux anges. #ByeByeCulpabilité

Ma fille m’aime profondément et je le sais. #JeSuisSAMaman Elle s’ennuie quand je ne suis pas là et saute de joie lorsque je rentre à la maison après une grosse journée de travail. Elle a passé neuf mois dans mon bedon et je l’ai allaitée plusieurs mois. Je considère donc avoir eu une certaine longueur d’avance sur mon conjoint en ce qui a trait à l’attachement… Lorsque je constate que leur relation est désormais à ce point tissée serrée, je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire et de me sentir soulagée. J’ai réussi, nous avons réussi!
 

Crédit: Myriam Descarreaux

 
Mon copain est un papa incroyable et ça me touche de constater que notre fille a vu en lui cette force. Une force tranquille, mais ô combien rassurante et inspirante. Je ne peux qu’être contente de les voir s’aimer autant.

Et vous, comment décririez-vous la relation de votre enfant avec SON papa?

Page d'accueil