« Couper le Canal famille », un geste féministe

Crédit photo: Public Domain/Pixabay, Montage Félix Cauchy-Charest « Couper le Canal famille », un geste féministe

Les filles de TPL Moms ont partagé récemment un reportage de Radio-Canada qui m’avait échappé.  #MuchTravailMuchOccupé
Elles ont aussi partagé un certain malaise, voire même une certaine indignation par rapport à ce topo sur la vasectomie.
 
En gros, c’était un sujet super intéressant avec des intervenants pertinents et de l’information surprenante. Saviez-vous que le Québec était une destination de tourisme médical en matière de vasectomie? Je l’ignorais mais il appert que nos médecins ont développé une véritable expertise en la matière. Quinze petites minutes d’opération, deux jours de convalescence à binge watcher une série quelconque et bang! On est de retour dans la vie active. Comparé à la remise sur pied post-accouchement, par exemple, c’est une peanut!

 
Vous serez de retour sur pied aussi viite que ça! - Crédit: Giphy

Petit bémol indignant
Bon, moi la première chose qui m’a gossé (padum tching!), c’est le traitement visuel du sujet. Les hommes, des vrais, dans leur caverne moderne : la chambre des joueurs d’une aréna quelconque. C’est un détail, mais en cadrant ainsi le propos, on misait sur les symboles : la masculinité, la virilité. D’ailleurs, la phrase qui tue dans ce reportage c’est bien celle-là : « Pour moi ça [la vasectomie] revient vraiment à m'enlever ma virilité. »
 
Say what!? La virilité, ce n’est pas votre capacité à vous reproduire. Parce qu’on s’entend là, une vasectomie, c’est pas mal juste ça que ça va changer dans votre vie. Est-ce que la féminité d’une femme se mesure à sa capacité à enfanter? J’ai comme une petite impression que non, sinon, il y a un paquet de femmes qui vont arrêter de prendre la pilule contraceptive ou qui vont s’enlever leur stérilet!

Au pire, vous achèterez ça. Ça fait viril, je vous le jure.
Crédit: This is why I'm broke

 

Deuxième gossage (parce que ça vient en paire ces choses-là!) : l’expression « se faire couper le Canal famille ». C’est possible de parler de vasectomie? Est-ce que les filles qui se font ligaturer les trompes disent qu’elles ont « retiré le Canal vie de leur forfait»? N’ayons pas peur de nommer les choses!
 
Parlant de pilule
 
Au fond, mon gros malaise avec ce reportage-là, c’est le big fucking deal que les gars font avec cette opération pourtant bénigne. Comprenons-nous bien, vous avez une convalescence un peu moins longue que pour l’opération au laser dans les yeux. Si on compare avec l’équivalent féminin qu’est la ligature des trompes, c’est comme comparer une pomme avec un steak! Aucune comparaison possible en termes de complexité de danger d’opération et de durée de convalescence.

 C'est pas du tout comme ça que ça se passe.
Crédit: Giphy

Et c’est le cas aussi pour le reste des moyens de contraception dont la responsabilité incombe toujours aux femmes. La pilule, il paraît que ça peut vous fucker les hormones solide en plus d’être une corvée. Personnellement, j’ai de la difficulté à suivre un traitement antibiotique avec pour seule consigne « matin et soir en mangeant », alors imaginez une pilule par jour à heure fixe pendant trois semaines, tous les mois!
 
Un geste féministe
La contraception, ça se fait à deux et cette opération magique rend la question pratiquement inutile lorsqu’un couple a décidé de ne plus avoir d’enfants et ne veut plus mettre de condoms pour des raisons environnementales (entre autres).  Les gars, pourquoi on ne reprendrait pas la responsabilité de la contraception sur nos épaules? C’est pas mal plus simple pour nous et nos blondes ont assez donné non?

Avez-vous eu une discussion sur votre « forfait de câblodistribution» récemment?
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES