Passer du balance bike au vélo avec pédales sans les petites roues : trop fafa!

Crédit photo: Valerie Poulin Passer du balance bike au vélo avec pédales sans les petites roues : trop fafa!

Quand j'ai écrit un petit texte informatif l’an dernier sur les vélos à équilibre, je ne pensais jamais revenir sur le sujet aussi rapidement! Nous y revoilà donc un an et deux mois plus tard (déjà!) à faire du vélo à pédales. 

Sans petites roues. 

Ok, je vais trop vite. Je suis trop excitée, trop fière. C’est encore si nouveau pour moi de voir ma petite fille de 3 ans et 3 mois et quart faire du vélo toute seule. 

Alors, revenons en arrière un peu. 

Notre aînée du haut de ses 18 mois découvre les joies du balance bike
Crédit : Valerie Poulin

Donc, nos deux filles ont commencé à faire du balance bike vers l’âge de 18 mois. Et par « faire du balance bike » je veux dire « marcher à côté de leur vélo », mais on doit bien commencer quelque part! Même si les débuts ont été un peu lents, la suite est vite arrivée. Elles ont vite compris comment ça fonctionnait ces petits bidules et hop! c’était parti.

L’aînée en est à son troisième été et la petite à son deuxième. Malgré leurs petites tailles, elles avaient déjà maîtrisé le balance bike.  C’est pourquoi, nous n’avons pas beaucoup hésité avant de leur acheter, pour chacune, un vrai grand vélo... 

Et à enlever directement les petites roues. 

C’était quand même ça, l’effet recherché : faire du balance bike pendant deux ou trois ans, on les installe sur une selle et bing, bang, boom, les carottes sont cuites. Les enfants, comme par magie, savent aussitôt faire du vélo.

Je voudrais tellement faire genre, « Mais come on guys, soyons réalistes… C’est toujours beau sur papier, mais, t’sais, real life pis toute…», mais ce ne sera pas pour aujourd’hui, car c’est exactement ce qui est arrivé. Elles ont fait deux ou trois années de balance bike, on les a ensuite mises sur un vélo « de grande » et big, bang, boom, les carottes étaient cuites. Aussi niaiseux que ça.
 

Après 2 ans sur une draisienne, la voici après 10 minutes sur un vélo à pédales. #TrueStory
Crédit : Valerie Poulin 

Et le plus drôle dans tout ça, c’est que la plus petite a compris plus vite que la grande. Celle qu’on avait sous-estimée en grande partie à cause de sa taille s’est lancée à l’aventure avant que sa grande sœur ait tenté sa chance. 

Ça ne fait que quelques jours – 4 pour être exacte – depuis leurs grands débuts dans le monde des cyclistes, mais je pense que c’est bon : on peut crier victoire. 

Avec très peu de recul, je suis vraiment contente de notre choix d’opter pour un vélo sans pédales pour commencer. C’est une manière plus relaxe d’introduire son enfant au vélo tout en lui apprenant comment maîtriser son équilibre d’abord et avant tout.
 
Quelles ont été vos expériences avec la transition draisienne-vélo à pédales? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES