Tiny winy Bikini?

Tiny winy Bikini?

Pendant les vacances estivales, j’ai dû, comme plein de mamans, magasiner un nouveau maillot de bain pour ma fille qui grandit trop vite.
 
Je me suis retrouvée devant un étalage de tout petits bouts de tissus, tous plus mignons les uns que les autres. Seul problème, à la taille de ma progéniture, il n’y avait que des deux-pièces.
 
J’avoue que j’ai eu un petit blocage : un bikini sur ma petite? Un triangle qui met l’accent sur ses non-seins? Je suis donc rentrée bredouille à la maison. Je préférais qu’elle se baigne carrément en petite culotte qu’en bikini, le temps que je trouve quelque chose qui me convienne mieux. 

Vous comprendrez, ce n’est pas tellement une question de pudeur, comme j’habite l’Europe et que les bambins s’y promènent nus ou en monokini sur les plages ou à la baignade et que sérieusement, je ne trouve pas ça grave. Ils sont minis! Peut-être plus une peur de la voir mettre des vêtements inadéquats pour son âge, censés mettre en avant les atouts féminins des femmes adultes? Encore là, j’ai réfléchi au fait que même la poitrine des femmes ne devrait pas être sexualisée à mon humble avis. Cependant, je ne pense pas que notre société en soit rendue à la sortir de sa fonction d’attirance (et on dirait que ce ne sera pas demain la veille que les choses changeront de ce côté han!)
 
Bref, je me suis dit que mon aversion pour la chose, mon impression que je l’hyper-sexualiserais si je lui faisais porter un bout de tissus designé pour remonter « la crac » ferait peut-être un sujet de texte sur lequel se pencher. 
 
Puis, j’ai vu une photo d’une famille d’amis en vacances, des personnes que je respecte beaucoup d'ailleurs, sur laquelle leur petite portait un bikini. J’ai donc été cock-bloquée pour l’écriture de mon texte, parce que je trouvais ça BIN CORRECT. Pas choquée du tout.  Je sais que cette maman est la meilleure du monde.  Pis que cette petite est épanouie, complète et élevée de manière à ce qu’elle développe une bonne confiance en elle sur les 360 degrés de sa personnalité.
 
Alors je me suis dit que c’était juste un bout de tissus. Si ça convient à d’autres, tant mieux.  Si l’éducation suit, si les parents font de leur mieux pour que les filles acceptent bien leur corps et qu’elles sachent qu’elles ne sont pas seulement que ce dernier… Why not coconut.
 
Finalement, j’ai trouvé un une-pièce de la reine des neiges à ma grande. Pas mal moins cute que les petits bikinis de la première boutique, mais bon. Elle est bien dedans, je suis à l’aise avec ma décision… Peut-être que l’année prochaine elle me demandera un deux-pièces. Peut-être qu’elle en aura un,  si c’est ce qui nous convient. En attendant, je me rappelle de réévaluer mes jugements face aux choix des autres familles. Chacun a son vécu, ses valeurs, ses croyances. So Free the Bikini!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES