Quand Photoshop fait son entrée à l'école

Crédit photo: PhotoEditing/Pixabay Quand Photoshop fait son entrée à l'école

Dernièrement, j’étais chez mon oncle et ma tante pour la fête d’une de mes cousines. Mon'oncle Seb et moi jasions accotés sur le frigidaire quand, tout à coup, je jette un coup d’œil aux photos qui recouvrent le frigo. Mes yeux s’arrêtent sur la photo scolaire de ma cousine de 7 ans. Elle était bien belle, ma cousine, sur sa photo, mais quelque chose clochait dans son visage. Je ne savais pas quoi exactement. Quand mon'oncle Seb a vu que je m’attardais à la photo de sa fille, il m'a dit : « Sais-tu quoi? La photo a été retouchée » et ajoute : « Regarde, elle n’a plus de cernes sous les yeux ». Voyant mon scepticisme, il est est allé chercher l’épreuve originale, t'sais, les deux photos sur l’enveloppe de commande.

Quand j’ai pu comparer, c’était vraiment frappant, je devais en arriver au constat suivant : « Merde, ce n'est pas vrai, on a photoshopé le visage de ma cousine ».

Crédit : Giphy

Mon’oncle Seb m’a dit que personne ne les en avait avisé, il s’en est aperçu quand sa commande est arrivée et qu’il a vu que ça ne correspondait pas à la photo initiale. J’étais tellement outrée pour mon oncle et ma tante que tout ça ait été fait dans leur dos!

J’y ai repensé pendant plusieurs jours, je n’en revenais pas, je veux dire, on parle d’une enfant de 7 ans qui était un peu fatiguée ce matin-là. J’ai pensé au photographe dans son bureau qui s’est dit que sa face ne marchait pas ce matin-là et qu’il fallait donc retoucher, sinon… Sinon quoi, ses parents n’auraient pas été satisfaits? Sinon quoi, ma cousine aurait été complexée? Sinon quoi??? Franchement, ma cousine, elle est toute belle du haut de ses 7 ans et, parce qu’aujourd’hui on a la possibilité de se rajeunir même à 7 ans, ça veut dire qu’il faut le faire, sans l’accord des parents en plus???

Cette semaine, sur les réseaux sociaux, une mère s’est également indignée du fait de pouvoir payer 10 $ pour des retouches sur la photo de sa fille. Mais qu’est-ce qu’on est en train d’apprendre à nos enfants…?

Que ce n’est plus acceptable de poser avec sa face blême de gastro (désolée, ma sœur : photo 4e année)? Que ce n’est plus attendrissant de revoir une photo de soi en 2e année avec une envie de pleurer parce que le photographe vient de nous dire qu’il faut sourire, « p’tit gars », même si on est une fille (excuse-moi encore, ma sœur!)?

Que ce n’est plus touchant, des cernes d’enfants qui ont mal dormi parce que leur première photo scolaire les rend nerveux? Que ce n’est plus acceptable d’avoir une tache de spaghetti sur son kit de coton ouaté des Tortues Ninja que notre mère ne voulait pas qu'on porte parce qu’il était trop laid, mais que, nous, en 3e année, nous rendait fier comme ce n'est pas possible?

Je vous la pose la question : Qu’est-ce qu’on veut apprendre à nos enfants? Que dorénavant, quand ils poseront chaque début d’année scolaire, ils devront être reposés pour avoir un teint de pêche, être bien coiffés et bien mis? Parce que, sinon, notre ami Photoshop leur refera un portrait digne de ce nom et dans lequel ils ne se reconnaîtront même plus dans 20 ans, puisque ce ne sera plus tout à fait ressemblant…

Pour ma part, si je reçois cette option sur l’enveloppe au cours de l’automne, je cocherai non, et gare au photographe qui retouchera ma fille à mon insu… Pourquoi? Parce que je tente de lui apprendre l’acceptation de soi telle qu’elle est et que, malgré une mauvaise journée où elle n’est pas à son meilleur, je l’aime sans conditions.

Et vous, que ferez-vous si vous recevez cette option cette année?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES