Poussée dentaire : 5 nuits sans sommeil

Crédit photo: OndroM/Shutterstock Poussée dentaire : 5 nuits sans sommeil

À 11 mois, Coconut a eu une poussée dentaire digne de la muerte. Quatre dents en même temps,  deux en haut, deux en bas, pas l’temps de niaiser.
 
La première nuit, l’enfer se déchaîne. Il ne dort pas de la nuit, moi non plus et je suis presque certaine que mes voisins immédiats non plus. Je n’avais pas catché ce qui se passait, encore dans ma bienheureuse ignorance de la situation. Je n’ai donc rien fait outre me dire que ça irait mieux demain, cette phrase clé pour survivre à une nuit de marde.
 
Deuxième nuit, les flaques de bave au sol et sa tendance à essayer de me manger le genou me donnent un indice que Coconut a peut-être une poussée dentaire. Je me tourne donc vers mon fidèle allié Ibuprofène (Advil pour les intimes). Déception, encore une nuit à bercer un bébé plein de bave qui hurle son indignation face aux promesses non tenues d’Advil.
 
Là, après deux nuits à sacrer être compatissante et à l’écoute de sa douleur, je décide de me diriger vers une alternative : l’homéopathie. J’adhère plus ou moins à l’homéopathie, mais aux grands maux les grands remèdes, je veux qu'il aille mieux et je veux dormir par la même occasion. Je vide le compte épargne familial et j’achète les dosettes de Camilia et le Denticroc que des amies m’ont recommandées. C’est un échec retentissant.
 
Fac' là, comme ça fait trois nuits que personne ne dort chez nous, je me dis que je vais faire un trio Advil, Denticroc et Camilia pour la quatrième nuit. Fail.


Le trio.
Crédit : Marie-Pier G.

 
Je me retrouve donc poussée dans mes derniers retranchements. Quatre nuits sans dormir me rendent vulnérable. Quelqu’un me dit : « Va te chercher un collier de noisetier, ça a fait des miracles chez nous ». En temps normal, je serais partie à rire. Personnellement, je ne crois que porter un morceau d’arbre puisse avoir un effet positif sur ma santé. Cependant, je crois VRAIMENT que le sommeil a un effet positif sur ma santé. Le sommeil est essentiel et permet de vous refaire une réserve de patience, ce qui est ben winner avec deux jeunes enfants.
 
J’ai donc acheté un collier de noisetier pour bébé. J’ai choisi le modèle se disant riche en molécules anti-inflammatoires parce que t'sais, je ne pas prendre de chance.


 

Crédit : Marie-Pier G.

J’ai réalisé qu’une partie de la clientèle cible de ce genre de produits était assurément des parents désespérés qui n'ont pas dormi depuis quatre jours pour cause de poussée dentaire apocalyptique qui ont tout essayé et qui sont rendus à vouloir vendre leur âme à Marcel Leboeuf contre six quatre heures de sommeil consécutives. J’ai donc mis le collier à Coconut que j’ai agrémenté de Denticroc, de dosettes de Camilia et d’Advil. Je l’ai couché, je me suis couchée et j’ai fait une p’tite prière à Saint Jude, patron des causes désespérées.


Crédit: Giphy
 

 FAIL. Une cinquième nuit à nous bercer de façon compulsive en me faisait croire que ça irait mieux demain.

C'est ça qui est ça.
 
Quelques jours plus tard, ses dents ont fini par se déniaiser pis ALLÉLOUIA, nous avons pu dormir. 
 
Est-ce qu’un collier en noisetier a été utile pour la poussée dentaire chez vous?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES