Lorsque j’ai reçu le livre d’Anat Baniel, mon premier constat fut : « Bon! Une brique! » Pourquoi je dis ça? Depuis que ma fille a 22 mois, je lis sur les sujets de l’autisme et autres différences, tels que le T.D.A.H. (Josiane en parle ici et moi ici). Elle a maintenant sept ans. Vous n’imaginez même pas le nombre de livres qui sont passés sur ma table de chevet. Ç’en devient gênant!
Un de mes constats au fil de mes lectures est qu’un guide de 300 pages destiné aux parents est rarement nécessaire : ça rend la lecture longue et pénible. La mousse, le crémage littéraire, la vente du rêve, les cas exceptionnels, les passages où l’on vante l’importance de l’amour des parents envers leur enfant différent, sont tout simplement inutiles et superflus! Principalement pour un parent qui a un enfant autiste de deux ou trois ans. Si ce dernier prend la peine d’acheter un livre qui traite d’une théorie d’intervention, il est déjà convaincu que ça peut l’aider avec son enfant. Si ce même parent prend la peine de lire un livre, alors qu’en règle générale, il gère jour et nuit des crises, c’est qu’il l’aime, son enfant. Pour écourter ses heures de sommeil déjà rarissimes, ça prend de l’amour et de la dévotion. Nul besoin de le rappeler sans arrêt au lecteur.

Ce livre ne fait pas exception. Il y a des longueurs. Comme je devais en faire la critique, je n’ai pas sauté de lignes ou de paragraphes. Par contre, si je l’avais lu à titre de parent, j’aurais probablement décroché ou sauté des passages. Ce qui est malheureux dans ces cas-là, c’est que le lecteur peut passer à côté d’informations plus que pertinentes. Il est donc important pour les auteurs qui écrivent sur leurs théories, à l’intention des parents, de se remémorer durant leur processus d’écriture qu’ils s’adressent à des parents souvent exténués et en quête de solutions claires.

Qu’est-ce que je pense de la méthode Anat Baniel, décrite sur la couverture comme une percée monumentale pour les enfants ayant reçu un diagnostic d’autiste, d’asperger, T.D.A.H. avec des lésions cérébrales ou un retard de développement?

Comme dans toutes les autres théories, il y a des points très intéressants qui sont plausibles, par contre comme la majorité des livres en lien avec l’autisme édités dans les dernières années, nous sommes dans l’extrême. Si vous connaissez les grandes lignes du I.C.I. (Intervention Comportemental Intensive) vous comprendrez que l’auteure est totalement à l’opposé. Je n’endosse pas à 100 % le I.C.I., par contre je n’endosse pas la théorie de Madame Baniel à 100 % non plus. Je suis pour les nuances et ce n’est pas la force de ce livre.

Puisque c'est sur ce diagnostic que je m'y connais principalement, est-ce que je réfère ce livre à un parent qui vient d’avoir un diagnostic d’autisme pour son enfant de 2 ou 3 ans ?

Oui, car je suis pour le mélange des genres! Je ne suis pas celle qui va pousser un parent vers une méthode, je vais l’encourager à se documenter et à faire ses choix selon les besoins de son enfant, ses valeurs et son potentiel d’implication. Je suis à l'écoute et présente dans le milieu de l’autisme depuis assez longtemps pour savoir que les histoires de réussites n’ont pas toutes la même technique et que l’adaptation des théories selon les besoins de chaque enfant, font de belles différences.  

Je prendrais le temps de mettre ce parent en garde que les connaissances transmises dans ce livre sont intéressantes, mais que la façon de transmettre l’information me rend un peu mal à l’aise. Le vocabulaire est accessible, mais je trouve que l’auteure pousse fort sur les témoignages extraordinaires et l’importance de l’amour et du dévouement des parents. Le danger est qu’un parent qui n’a pas les résultats escomptés vivra un sentiment de culpabilité, d’échec et la santé mentale d’un parent est très importante pour le bien-être d’un enfant différent.
Certains auteurs qui s’adressent aux parents ne le réalisent pas, car des phrases telles que : « Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’amour parental. (…) Il s’agit souvent du premier pas sur le chemin qui mène au miracle. », sont encore présentes dans ce type de livre. Cette technique de marketing émotif n’est pas nécessaire auprès des parents d’enfants différents. Au contraire, c'est nuisible!

ISBN : 9782761944175
Date de parution : août 2016
Sujet : Psychologie et développement personnel
​Éditeur : Les éditions de l'homme
Nombre de pages : 304 pages
Version papier : 29.95 $ / Version e-Pub : 22.95 $

Page d'accueil