J’entends souvent parler des désagréments liés à la grossesse. J’ai eu moi-même mon lot d’inconforts : rétention d’eau, acné hormonale, tâche pigmentaire, poils superflus… Malgré cela, j’ai quand même aimé être enceinte. Surtout pour ce que j’appelle les « effets secondaires positifs ». Typiquement, les femmes enceintes sont reconnues pour leur glow et leurs beaux cheveux. Pour ma part, j’ai surtout ressenti les trois effets positifs suivants :
 
Avoir des perfect boobs
J’ai passé mon adolescence à vouloir que mes seins poussent, pour finalement me faire annoncer à 16 ans, après un examen de ma poitrine par ma médecin de famille, que « ma croissance était terminée ». Enceinte, je portais un bonnet C bien rempli avec des seins plus fermes que mes seins naturels et mieux galbés que n’importe quel implant pourrait tenter d’imiter. Je ne peux même pas croire que biologiquement, mon corps est capable de me faire d’aussi beaux seins. Mon couple les a aussi beaucoup appréciés. Bref, #MissYouEveryday
Psst!
Mais au fond, tous les seins sont beaux! Y a qu'à vérifier juste ici
 
Avoir che-chaud tout le temps
Je suis frileuse dans la vie. Genre que j’ai des bottes de ski chauffantes. Genre que je prends parfois une douche juste pour me réchauffer. Genre qu’il m’arrive de faire chauffer un sac magique pour mettre sur mes pieds avant de me coucher. Or, enceinte, ma bedaine est devenue une vraie thermopompe intégrée. L’hiver, ça a ses avantages : je tenais la maison à 18 degrés. Je n’avais plus besoin de mettre de ti-foulard dans mon cou parce que mon bureau est situé sous la trappe de ventilation. J’étais juste au che-chaud, tout le temps. Évidemment, être enceinte l’été pourrait rendre cet effet plutôt indésirable.
 
Avoir une bonne fourchette
Certaines ressentent des maux de cœur à la moindre odeur lorsqu’elles sont enceintes. Ça m’est bien arrivé aussi après un voyage de dix jours au Maroc alors que j’étais enceinte de deux mois. À la fin, je n’étais même plus capable de lire le mot « tajine » dans un menu sans avoir la nausée. Après le fatidique premier trimestre passé, toutes les bonnes odeurs ont commencé à sentir encore meilleur, comme si mes sens étaient aguerris. Ainsi, tout goûtait le ciel : mon gruau le matin, mon sandwich BLT en guise de collation d’avant-midi, même le potage touski un peu douteux de la cafétéria était bon. J’ai bien profité de ce plaisir de la vie.
 
Avez-vous eu des effets secondaires positifs lorsque vous étiez enceinte?

Page d'accueil