Nostalgie : souviens-toi de « l'avant-enfant »

Crédit photo: Public Domain/Pixabay Nostalgie : souviens-toi de « l'avant-enfant »

Cette impression qu'un tremblement de terre est passé dans notre vie et qu'on a un peu de difficulté à reprendre pied. On le vit tous à plus petite ou grande échelle. 

Crédit : Giphy

L'écart entre le rythme de vie d'avant et le quotidien de nouveaux parents peut être grand. Certains peuvent même avoir le sentiment que leur enfant représente une tâche et trouver que l'adaptation est difficile. Ils peuvent avoir l'impression de ne plus pouvoir rien faire. De devoir se priver continuellement que ce soit pour des voyages ou des sorties au restaurant.

C'est vraiment moins facile de prévoir une sortie de couple ou de famille. Tout demande plus d'organisation et de préparation. Autant certains parents traînent leur bébé partout, d'autres sont craintifs. Chacun ses choix, chacun son bébé. 

Souvent, c'est la peur de déranger les autres qui empêche la famille de pouvoir sortir. Pourtant, ce sentiment de crainte ne devrait pas y être. J'ai déjà côtoyé, en public, des personnes aux propos beaucoup plus désagréables que les pleurs d'un poupon. Si en tant que société, on accepte les personnes chialeuses, pourquoi devrait-on se sentir mal lorsque notre bébé nous démontre sa faim? 

Et quand le père de vos enfants regrette ces sorties « avant-enfant ». Et qu'il ne se cache pas de ces sentiments. Il faut gérer ça comment? 

 Et LA fois où vous arrivez à le convaincre d'amener les enfants avec vous et qu'il vous fait de grands yeux ronds tout le long du voyage parce que c'était donc ben plus facile avant... En plus d'avoir à gérer la famille, une femme aurait la responsabilité du bonheur de son conjoint? 

Parce que lui son bonheur, c'est plate, mais c'est une sortie sans enfants. Ce n'est pas qu'il ne les aime pas, ces enfants, mais c'est une (très grande) responsabilité. Mais quand mon chum fait une sortie au nom de sa liberté, moi, je dois quand même gérer le reste. Le nouveau modèle de l'homme moderne épanoui et impliqué dans son rôle paternel, ce n'est malheureusement pas tout le monde qui a la chance de l'avoir dans son salon.  

Pourquoi donc tant de couples se heurtent à ce mur une fois les enfants arrivés? 
Probablement, parce qu'on ne parle pas assez des implications réelles de devenir parents. Certaines personnes partent de plus loin. Elles ont une vision de la parentalité qui est bien loin de la réalité qu'ils rencontrent.  

Futurs parents, si vous vous retrouvez dans ce schéma, sachez que ça peut être dur, il ne faut pas se le cacher. On s'acclimate, on accepte la limite de notre liberté et on apprend à aimer nos petits moments. On s'habitue et il faut trouver du beau. Parce que, je vous le dis, il y en a beaucoup.  
Et à votre chum, parlez-lui. Avoir une famille, c'est un travail d'équipe. 

Avez-vous déjà été nostalgique face à ces sorties improvisées de cette époque révolue?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES