5 proverbes qui ne s'appliquent pas à la vie de parents - Partie 1

Crédit photo: fizkes/Shutterstock 5 proverbes qui ne s'appliquent pas à la vie de parents - Partie 1

Avez-vous un proverbe ou une citation qui vous sert de mantra lors de mauvaises journées? Un dicton que vous aimez répéter en boucle pour vous convaincre que vous faites la bonne chose? Depuis que je suis maman, je me rends compte qu’il y a plusieurs proverbes qui ne s’appliquent tout simplement pas à la vie parentale. J’ai décidé d’en décortiquer cinq pour vous.

1. « La nuit porte conseil… »
De toute évidence, la personne qui a composé ce proverbe ne souffre pas d’un déficit du sommeil réparateur, gracieuseté de ses jeunes enfants qui testent leurs parents pour savoir après combien de nuits à dormir entrecoupés ils vont péter aux frettes!

Crédit : Giphy

2. « L’appétit vient en mangeant… »
... mais pas quand le vocabulaire de votre enfant se résume à un mot : « non ». Encore moins quand il s’amuse à tester vos limites #PartyDeBouffeParTerre. Ici, l’adage serait davantage : « L’appétit vient quand l’enfant le veut bien! »

3. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point… »
concept assez abstrait chez nous depuis que je suis maman. 'Faut dire que ma ponctualité en a pris un coup, je n’arrive plus à estimer combien de temps ça va nous prendre avant de passer la porte. Ça peut varier entre 10 et 30 minutes #DesfoisPlusMaisOnLeDiraPas. Après avoir perdu quelques calories en faisant la danse de on-s’habille-non-attrape-moi-je-veux-pu-aller-dehors, j’adapterais le proverbe pour : « Rien ne sert de paniquer, l’important, c’est juste de finir par passer la porte. Courage! »

4. « En avril, ne te découvre pas d’un fil… »
Tel est la recommandation… mais à toi l’enfant bacon/terrible two qui ne veut pas collaborer pour t’habiller, il se peut qu’en temps de grosse crise (peu importe le mois) que je t’amène à l’auto en cache-cou, bottes et tuque seulement. Le manteau sera mis plus tard, heureusement on a le chauffage!

5. « Tout vient à point à qui sait attendre… »
...mais, mon enfant, tu dois être âgé de plus de 14 ans pour bien en comprendre la signification. À 2 ans, ta patience n’est manifestement pas assez aiguisée pour comprendre que tu dois attendre quelques instants que maman termine son pipi-caca-douche-souper-name it avant de te prendre dans les bras ou de venir jouer avec toi. Mais, c’est correct, j’ai confiance en l’avenir.

Crédit : Giphy

Quel proverbe ne s’applique en aucun cas à votre vie parentale? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES