Dans quelques mois, un petit deuxième s’ajoutera à la famille et je n’arrive pas à me décider sur quel lit donner à qui. C’est que, voyez-vous, quand vient le temps des considérations en lien avec le sommeil de mon bébé, je deviens intense. Je suis du genre à attendre dans mon auto que mon bébé se réveille plutôt que de le réveiller moi-même. Je ne prévois rien la fin de semaine entre 13 h et 15 h parce que c’est l’heure de la sieste. Et je viens de me racheter une veilleuse musicale après avoir oublié la mienne en voyage parce que t’sais, c’est essentiel à ma routine dodo.

C’est sans grande surprise, donc, que je me retrouve à multiplier les recherches et faire jongler les options dans ma tête pour le prochain lit de mon bébé qui aura 1 an et demi à l’arrivée de son frangin. Voici où j’en suis jusqu’à maintenant dans mes réflexions.

Lit convertible
Différents lits convertibles offrent de trois à quatre options de configurations, nécessitant souvent un kit de conversion. Ces lits permettent de passer d’une bassinette à un lit de transition, pour ensuite évoluer vers un lit d’enfant ou un lit d’adulte, selon les modèles. Ils sont généralement un peu plus chers, mais cela m’apparaît être l’option gagnante si on veut un investissement durable.

Shermag offre une belle variété de lits convertibles, fabriqués au Québec.
Crédit : Shermag

Pour moi, le lit convertible n’est pas tout à fait adéquat. Tout d’abord, je suis #OnABudget. Ensuite, pour les options bassinette et lit de transition, je dois racheter un petit matelas, que je ne rentabiliserai pas longtemps.

Lit de transition
J’ai trouvé quelques modèles de lit de transition nécessitant soit un petit matelas ou un matelas de lit simple, selon les modèles. Il est habituellement moins haut qu’un lit d’enfant et il est possible d’intégrer des barrières de sécurité.

IKEA offre un lit convertible qui permet de passer du lit de transition, avec un petit matelas et une barrière de sécurité, à un lit d’enfant.
Crédit : IKEA

Matelas au sol
Une autre option est de carrément mettre un matelas au sol le temps que l’enfant s’habitue à son nouvel environnement. On le place ensuite sur un lit de transition ou d’enfant. Je trouve l’idée intéressante, surtout sachant que mon bébé n’a pas encore compris le concept de descendre du divan ou de mon lit sans se lancer dans le vide.

Lit d’enfant
J’ai quelques amies qui ont décidé d’aller d’emblée avec un lit d’enfant et disent ne pas avoir eu d’embûches. Au départ, elles mettaient des oreillers pour amortir une chute, s’il y a lieu. Je reste sceptique, mais pleine d’espoirs : je ne sais pas si je vais oser.

Je n’ai pas encore trouvé l’option parfaite pour mes besoins. Avez-vous des suggestions? Comment avez-vous procédé? 

Page d'accueil