Ce n’est pas la première fois qu’une TPL Moms vous parle du magnifique livre animé La couleur des émotions. Oh que je suis fan de ce livre! Les illustrations sculpturales sont impressionnantes, et il nous permet d’introduire quelques idées-clés sur le chemin de l’éducation émotionnelle de nos enfants.

La prémisse est simple : le monstre des couleurs est tout déboussolé. « Dans sa tête et son cœur, tout s’embrouille et se bouscule. » Son amie, la petite fille, lui dit alors que pour se sentir mieux, il doit démêler ses émotions et apprendre à les identifier. Elle lui décrit les émotions que sont la joie, la tristesse, la colère, la peur et la sérénité et propose de les placer dans des petits flacons étiquetés. En mettant comme ça ses émotions, chacune dans son contenant, il devient plus facile de les comprendre. 

 

Crédit : annallenas

 
Suite à la lecture répétée du livre avec ma fille (qui vient tout juste d’avoir 3 ans), nous avons élaboré une petite activité permettant de prolonger avec elle la discussion sur les émotions. En plus, elle fournit un outil d’intervention lors de crises. C’est une activité toute simple, à laquelle le livre invite implicitement : la fabrication de flacons d’émotions.
 

Crédit : Estelle Gb

 
Matériel
Vous aurez besoin de :
– 6 pots Masson, 6 bouteilles de plastique ou autres contenants transparents ;
– des crayons-feutres ;
– des étiquettes vierges autocollantes (ou papier et papier collant) ;
– différents matériaux de bricolage comme de la laine, des bâtonnets à café, des cartons de couleur, du tissu, des brillants, des cure-pipes, du papier de soie, de la pâte à modeler, etc.
 
Élaboration
L’activité consiste à fabriquer un flacon pour chaque émotion abordée dans le livre. Avec un enfant de 3 ans, je trouve que 6 émotions suffisent, mais j’en ajouterai peut-être au gré des situations.
 
Pour chaque flacon, il s’agit d’inscrire le nom de l’émotion sur l’étiquette ou le bout de papier avec le feutre de la bonne couleur, puis, de laisser l’enfant le coller sur le contenant. Vous remplissez ensuite ensemble chaque pot du matériau choisi.
 

Crédit : Estelle Gb

J’y suis allée au hasard avec ce que je trouvais dans mon tiroir à brico. Pour la joie, j’ai confectionné des petites pastilles avec des cure-pipes jaunes, pour la tristesse, j’ai utilisé des bâtonnets à café bleus, et pour la colère, j’ai froissé des bouts de papier qu’on avait barbouillé de rouge. Pour la peur, nous avons découpé des bouts de laine noire, pour la sérénité, nous avons simplement utilisé des brillants verts, et pour la tendresse, nous avons déchiré des morceaux de papier de soie rose.

 

Crédit : Estelle Gb

Ces petits flacons sont devenus un outil incontournable quand ma fille est submergée par une émotion intense. Elle me demande : « Maman, elle est où ma colère? », puis, quand je lui amène le pot, elle joue avec les petites boulettes de papier, ou en donne à manger au monstre des couleurs. Nous jouons aussi parfois à la « soupe des émotions » : nous mélangeons tous les matériaux dans un bol, puis les démêlons en les remettant dans les pots. C’est par le jeu qu’on apprend!
 
La couleur des émotions, de Anna Llenas, aux Éditions Quatre Fleuves.
 

Plus de contenu