Devenir féministe : plus qu'hier, moins que demain

Crédit photo: Gorbash Varvara/Shutterstock

« On ne naît pas femme : on le devient. » Le Deuxième Sexe (1949) – Simone de Beauvoir
 
Avant, je ne me définissais pas comme féministe. J’étais plutôt du genre à me mettre la tête dans le sable lorsque j’entendais des histoires d’inégalité homme/femme.
 
J’aimais me dire que les licornes existent et que la vie est belle. Que tout le monde s’aime et est égaux en droits, comme dans les livres. Jusqu’à ce que je commence à écrire pour TPL Moms.
 
Depuis près de 5 mois, je côtoie des hommes et des femmes extraordinaires, qui ont tellement à dire. C’est un groupe rempli de belles, fortes et merveilleuses personnes.
 
Nous discutons d’une foule de choses. Elles me font découvrir des réalités que je ne connaissais pas. Elles m’ouvrent les yeux sur des réalités sur lesquelles je fermais les yeux avant. L’une de ces réalités est le féminisme.
 
Au contact de ma belle communauté de femmes et d’hommes (parce que oui, un homme, ça peut être féministe!), j’ai découvert une tout autre facette du féminisme. J’ai vu des femmes se battre pour celles qui se font violer. Lever la voix pour celles qui se taisent. J’ai lu des articles, bien documentés, qui parlent de l’inégalité des hommes et des femmes, encore tellement présente en 2017.
 
J’ai lu des commentaires odieux sur des textes que mes collègues collaboratrices ont écrits. Des commentaires dégradants, désobligeants, insultants. Il n’y a rien de très agréable dans le fait de se faire traiter de feminazie… Mélange de féminisme et nazisme, ce terme est principalement utilisé par des militants antiféministes. Imaginez quand, en plus d'être féministe, l'auteure n'est pas une femme blanche...
 
« Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité. » Le Deuxième Sexe (1949) – Simone de Beauvoir
 
Tout ça m’a fait changer ma vision du féminisme. Je me surprends souvent, et j’en suis vraiment contente, à penser féministe. Lorsqu’aux nouvelles, j’entends le chroniqueur annoncer que Justin Trudeau s’en va à Washington discuter avec Donald Trump sur la place des femmes sur le marché du travail, je me demande : comment se fait-il qu’en 2017 nous ayons encore besoin de parler de ça? Je ne crois pas avoir entendu qu’il y avait une rencontre pour discuter de la place des hommes sur le marché du travail.
Lorsque, dans une émission de divertissement, j’ai entendu une candidate répondre à la question : Pour ou contre avoir un conjoint avec un grand appétit sexuel? :  « Dans les médias, on parle beaucoup de consentement. […] Je ne voudrais pas être vue comme un objet seulement. », j’ai ressenti une petite fierté.
 
Aujourd’hui, je peux dire un énorme merci à la belle communauté de TPL Moms de m’avoir ouvert les yeux sur un sujet aussi important que l’égalité homme/femme, et ce, dans tous les domaines.
 
Que pensez-vous du féminisme?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES