Comme beaucoup, beaucoup, beaucoup (vraiment beaucoup) de gens, j'ai emmené mon gamin voir les Géants. C'était à couper le souffle, miraculeux d'ingénierie, extraordinaire et... bondé. On était littéralement les uns sur les autres. Je le sais, permettez-moi de m'excuser encore, gens dont j'ai écrasé les pieds avec ma poussette, sachez que d'autres poussettes vous ont bien vengés en écrasant les miens. Rien ne se perd, rien ne se crée. Enfin, comme je savais que ça allait être intense, j'ai bien préparé mon sac à dos. Voici ma liste d'essentiels pour les sorties en ville :

  • Une poussette-parapluie avec une poignée : déjà là, j'écrasais (sans faire exprès, poussée par l'inertie de la foule, comme Piaf qui valse, mais en moins romantique) les pieds des gens et j'avais du mal à avancer. La poignée, c'est pour la plier et la déplacer dans le métro encore très peu accessible aux poussettes et, surtout, aux fauteuils roulants (ce qui est beaucoup plus grave). C'est manoeuvrable à une main quand on laisse l'enfant marcher un peu, aussi, dans les rues moins bondées.
     
  • Des collations appétissantes, santé et compactes : comme, coincés dans la foule, on ne sait pas quand on va manger, j'y vais avec des choses qui se conservent bien et qui sont assez nutritives pour remplacer un repas. Samedi, j'avais un mélange de céréales, de raisins secs (ça peut être n'importe quel autre fruit sec coupé en gros morceaux pour les plus petits) et de pistaches (qui peuvent être remplacées par des graines en cas d'allergie). J'avais aussi des compotes en poches. Ça évite la mauvaise humeur de l'enfant affamé.e ou plein.e de sucre.
     
  • Deux changes : mon fils est rentré à la maison en ne portant aucun des vêtements avec lesquels il était sorti de la maison (ah, si, les chaussettes!).
     
  • Une ou deux couvertures : pour les changements impromptus, la brise du soir, etc.
     
  • Une gourde d'eau glacée à remplir aux abreuvoirs croisés par hasard.
     
  • Acheter des tickets de métro en avance : on y pense moins quand on se déplace peu en métro, mais les jours de foule-monstre, plein de gens voudront les acheter en même temps. Ayez votre carte opus chargée avant l'événement auquel vous assistez pour ne pas perdre 30 minutes à attendre.
     
  • Se préparer en cas de séparation : pensez à écrire les renseignements pertinents (nom, numéro, adresse) sur le bras de votre enfant en cas de séparation involontaire. 
     
  • ​Une carte sur laquelle vous aurez déjà repéré toutes les toilettes du trajet.
     
  • ​Des lingettes et des mouchoirs, évidemment. Je pense que j'ai fini le paquet en une journée samedi.

​C'est le 375e, il va y avoir plein de belles activités à faire en ville, alors apportez votre patience, votre amour de votre prochain (on en a besoin dans la foule), votre sens de l'émerveillement et un sac à dos prêt à parer à toute éventualité enfantine.

Quels sont vos essentiels quand vous allez à un évènement bondé? 

Page d'accueil