Faire du sport enceinte : oui, mais comment?

Crédit photo: Matletik Faire du sport enceinte : oui, mais comment?


Pendant mon deuxième trimestre de grossesse, j’ai eu la chance d’avoir la forme : les nausées et la fatigue avaient quasiment disparu. Mon bedon, bien que bien présent, n’était pas lourd à porter.

Bref, j'avais de l'énergie à revendre et j’avais envie de continuer le sport pour me faire plaisir. Seulement, je ne savais pas trop par où commencer : à quoi avais-je droit? Quelles étaient les restrictions? J’étais inscrite dans un gym à un étage de la job, mais l’idée de continuer le sport seule et sans encadrement ne m’enchantait pas. J’ai fait mes recherches, consulté mon médecin et résultat, j’ai fait du sport jusqu’à 32 semaines!

Voici mon expérience et mes conseils en 5 points pour vous aider à vous lancer si, comme moi, vous souhaitez et pouvez faire de l’exercice enceinte (et si ça ne vous tente pas du tout, c'est bien correct aussi!) :
 

  1. Bien s’entourer

J’ai pris rendez-vous avec une coach kinésiologue chez Nautilus qui connaissait bien les contraintes que vivent les femmes enceintes. Elle m’a proposé de faire une séance par mois afin de planifier à chaque fois des exercices adaptés à mon état et aux étapes de ma grossesse. J’ai trouvé ça parfait! J’avais l’impression de m’entraîner en toute sécurité. Seul bémol, les cours sont quand même chers (80 $ la séance, aïe mon portefeuille).

Et si vous n'aimez pas aller au gym ou que vous ne voulez pas de coach, il y a aussi une multitude de sports très grossesse-friendly que vous connaissez probablement déjà : le yoga, la marche rapide, la natation, name it. 

  1. S’écouter et se faire confiance

Même si j’étais bien entourée, certains jours, j’étais vraiment trop fatiguée pour m’entraîner. Dans ces cas-là, je réduisais fortement l’intensité des exercices que ma coach m’avait préparés, voire je restais tranquille chez moi avec zéro regret!

Quand j’ai dépassé les 32 semaines, j’ai juste plus eu l’énergie de continuer. J'ai donc laissé tomber. Il faut savoir s’arrêter quand on en a envie et surtout besoin. D'ailleurs, si, à l’inverse, vous vous sentez en forme jusqu’à la fin, ben go for it!  

  1. Bien s’hydrater

En tout temps et pour n’importe quel sport, il faut boire beaucoup d'eau. Mais quand on est enceinte, c’est encore plus important. Bien boire avant, pendant et après chaque séance, ‘faut pas niaiser avec ça!

Crédit : Giphy
  1. Bien s’habiller!

Avoir des vêtements ajustés à sa grossesse, c’est juste magique. Au début, j’étais tout le temps bien trop serrée dans mes leggings. C’était vraiment pas l'idéal. Puis, j’ai reçu des vêtements de la marque Matletik et je peux vous assurer que ma séance de sport a complètement changé. J’étais tellement mieux dans ces leggings adaptés à ma bedaine que j’aurais pu continuer à les porter jour et nuit. Je me demande même si je ne vais pas les porter après ma grossesse! #OuiAuxPantalonsDeGrossesseEnceinteOuPas

Hey, c'est moi, prête à partir au gym
Crédit : Pauline Lambert

Sinon, pour les chaussures – parce que j'ai les pieds cr***ment gonflés –, j'ai opté pour la plus confo des paires : les nouvelles Skechers (de la collection YOU by SKECHERS). C'est comme mettre les pieds dans des chaussons, ou dans le sable, ou dans du beurre (??). Bref, c'est trop bon! Elles sont rapides à enfiler : pas besoin de se baisser, ce qui est le meilleur argument pour une femme enceinte, je crois.  

Crédit : Skechers
 
Je vous ai mis les modèles dans la galerie photo juste au-dessus (mon plaisir) tellement je les aime. Les leggings coûtent entre 90 et 100 $ et les hauts 65 $. Pour les chaussures, c'est 90 $, vous pourrez les trouver chez La Baie et dans les magasins SKECHERS. Elles seront offertes très bientôt sur leur site
  1. S'habituer aux regards (parce qu'une femme enceinte au gym, ça intrigue) 

J’ai été très surprise de recevoir autant de commentaires autant positifs que négatifs pendant ma pratique. Certain.e.s de mes proches me félicitaient de continuer (en mode exploit!) pendant que d’autres s’inquiétaient : « Es-tu sûre que ça ne va pas déclencher une fausse couche?  », « Fais gaffe quand même, on rigole pas avec ça ». Le plus drôle, c’est les gens dans mon gym qui me regardaient comme une extraterrestre! Certain.e.s me souriaient et venaient carrément me voir pour me féliciter, mais d’autres (plus rarement, heureusement) me regardaient en faisant des beaux eye-roll assumés, sans joke!

Crédit : Giphy

 
Mais ça m'était bien égal. J'étais bien dans mon gym avec mes petits poids, mon ballon et mon tapis. Pis je crois que mon bébé était bien aussi : c'est tout ce qui compte!
 
Vous avez fait du sport pendant votre grossesse? C'était comment? 
    

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES