Ma grande fille a eu trois ans en fin de semaine. À mes yeux, elle est encore mon bébé. Par contre, je ne peux plus l'appeler comme ça, car elle n'aime pas ça, et de toute façon, ce serait erroné étant donné que j'ai une autre petite fille de 18 mois dans la maison et un miracle de 18 semaines dans le ventre.

Cette belle réalité est la mienne, mais lorsque je prends le temps de m'arrêter pour y penser, ma tête se met à tourner. Je me sens un peu échaudée. Je suis vraiment devenue une mère avant tout le reste. Je réalise que ma vie va trop vite pour moi depuis les trois dernières années, et ça me trouble. J'ai l'impression de courir en arrière de la parade, sans jamais la rattraper, sans jamais de répit.

En trois, ans, j'ai eu deux enfants, j'ai perdu mon frère qui était mon héros de jeunesse, j'ai perdu ma chienne qui était ma plus grande amie, et je suis retombée enceinte d'un bébé surprise, voire miracle. À quel moment j'ai eu le temps de souffler dans tout ça?

Je réalise que je suis dans un train qui file à une vitesse folle et qu'il m'est maintenant impossible d'en débarquer ou de le ralentir. Je vis actuellement les plus beaux moments de ma vie tout en vivant les plus épuisants. Je suis essoufflée en permanence, comme une impression de manquer d'oxygène, tout en carburant à l'amour et aux câlins.

Je me sens tellement privilégiée, même si parfois j'envie mes amies célibataires qui ont toute la liberté du monde.

La vie de jeunes parents est remplie de contradictions, d’ambiguïté et de déchirements entre les moments de joie incomparable et les difficultés liées à la perte de liberté.

Est-ce que ça vous arrive de vous sentir à bout de souffle?

Page d'accueil