Des fois j’ai l’impression que les gens autour de moi se cassent le coco pour être heureux. Surtout quand vient le temps des vacances, de Noël, des anniversaires. Comme s’il fallait donc ben s’assurer de faire quelque chose de donc ben spécial.
 
J’habite au bord de la mer donc je connais la game avec une enfant de 13 mois qui n’a comme objectif que celui de manger le plus de sable possible et – surtout – d’en mettre un peu partout sur les serviettes, la grande couverture, le lunch et les cheveux de maman. Un plaiiiiiiisir.
 
Quand j’ai annoncé à ma mère que je venais passer 19 jours chez elle (Saluuuut Mom!), on a tout de suite décrété qu’on n’allait surtout pas se casser le « bécique » à planifier un horaire digne d’un camp de jour pour entertainer le bébé. Pas de plage, pas de piscine publique, pas de sortie mondaine.
 
Puis, ma mère a décidé de faire exactement ce qu’elle faisait quand j’étais petite, c’est-à-dire acheter une piscine gonflable de 9 pieds, la remplir d’eau, ajouter cinq ou six seaux d’eau bien chaude et se vautrer dedans pendant deux semaines. RIEN DE PLUS PARFAIT.

Ma fille pouvait jouer dans l’eau pendant que ma mère et moi en profitions pour barboter tranquillement en nous faisant dorer la couenne. Alors que la sieste matinale nous permettait de boire un deuxième latté, la sieste d’après-midi, elle, se déroulait sous le signe du petit rosé dans la piscine.
 
J’ai rarement vu ma fille aussi heureuse et épanouie que lorsqu’elle s’élançait de tout son long pour se jeter dans l’eau en criant et en riant. Et que dire que son activité no 1 : ramasser tous les petits bouts de gazon qui flottaient dans l’eau. Parfait pour stimuler sa concentration et sa motricité fine.
 
Au final, ma mère et moi avons eu autant de plaisir que ma fille et nous avons vraiment pu passer la semaine à relaxer (pour autant qu’il soit possible de le faire avec un enfant d’un an!). 
 
Vos vacances, étaient-elles sous le signe de la simplicité? 

Page d'accueil