Le topinambour rend les cheveux brillants ...ou pas?!

Crédit photo: Ryan McGuire/Gratisography Le topinambour rend les cheveux brillants ...ou pas?!

Le temps des fêtes arrivera bien assez vite. Les rassemblements amicaux autour de délicieuses petites bouchées, entourés de vos proches et de vos parents, se multiplieront et vous en aurez donc des choses à vous raconter!

« As-tu lu ça! Non? Je l’ai partagé sur mon mur, tu iras voir! »
« Paraîtrait-que … »
« J’ai vu ça sur un site … je ne lis pas ça d’habitude, mais là ça m’a touché! »
« Ça tu d’l’allure, ce qui se passe là-bas! Je l’ai lu, je te dis c’est la vérité! »

Crédit : Giphy

Nos réseaux sociaux sont actifs. Tel un match de ping-pong déchaîné, on s’envoie et on reçoit de l’information à une vitesse fulgurante. Si on l'aime, on la partage, on la lit, on la regarde, on pleure et on rit, tout ça en moins de cinq minutes.

Avez-vous le réflexe de vérifier la source de l’information reçue? Pas toujours hein! Si votre ami vous le retransmet, ça doit être vrai. On peut faire confiance à son ami, quand même.

Est-ce que le site visité est une source fiable d’informations? Est-ce qu’on vous bombarde de pubs harcelantes alors que tout ce que vous cherchez, c’est à lire un article? Est-ce que réellement, consommer vingt topinambours par jour dont deux cuits, quatorze crus et neuf la tête à l’envers vous donnera une chevelure de rêve?

Crédit : Giphy

Ne vous empressez pas d’aller chez l’épicier du coin pour y dévaliser son stock de topinambours. Ce que je vous raconte là, ce n’est pas vrai. Je viens de l’inventer à l’instant. C’est un canular, une petite farce sans grande importance. Je vous l’avoue ici, mais vous vous doutez bien qu'Internet regorge d’informations de ce type. Et les auteurs, ces petits coquins imaginatifs, n’auront pas la délicatesse de vous en avertir. Ils vont créer du contenu attirant pour capter votre attention et iront même jusqu'à imiter le format de vos sites préférés, question de gagner votre confiance. Tout ça pour engendrer le plus de partage en ligne et d'augmenter le nombre de lecteurs.

En questionnant un peu la communauté TPL Moms sur le sujet, un aspect intéressant a été partagé. Même lorsqu’on travaille pour un média, en tant que journaliste par exemple, ce n’est pas chose facile. Ça en devient même une source de frustration parce que l’information sensationnaliste va créer une folie de clics et pourra rejoindre plus de personnes sur la toile alors qu'une vraie information validée est boudée par le lectorat. On vous donne le choix : mon topinambour factice ou l’importance de vérifier l'information partagée?

L'IFLA nous offre un petit document informatif et fort pertinent. Vous retrouverez ce document ici, en format .jpg et .pdf, dans la langue de votre choix.

Crédit : IFLA

En passant, « La Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques (IFLA) est la principale organisation représentant les intérêts des bibliothèques et des services d'information et de leurs usagers. Au niveau mondial elle est le porte-parole de la profession des bibliothèques et de l'information. » Et ce, depuis 90 ans cette année. Allez, faites imprimer cette feuille et placardez-en les murs de salles de bains de votre entourage durant le temps des Fêtes.

Parce que c'est important de faire de la conscientisation autour de soi, une personne à la fois. Parce qu'il faut arrêter de croire aux histoires lugubres qui se tiendraient dans d'autres pays, à des kilomètres de notre réalité nord-américaine. Parce qu'il faut arrêter d'entretenir la peur de l'autre, de l'inconnu.

Sur ce, je m’en vais cuisiner mon kilo de topinambours et pleurer sur le sort de mes cheveux bien ordinaires … ou pas!

Crédit : Giphy

Pensez-vous à vérifier vos informations avant de les partager?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES