Cette année, on a été choyés dans le rayon des maladies : pneumonie, pied-main-bouche (mais seulement dans la bouche pour Alphonse), impétigo pour Mathilde au retour des Pays-Bas et plus d’épisodes de gastro qu’on aurait voulu gérer dans une vie. C’est pas des farces, les actions de Pédialyte et de Bio-K ont dû monter en bourse tellement on en a acheté!

Crédit : Pixabay / Montage : Félix Cauchy-Charest
 

Alors quand Alphonse a commencé à vomir un soir, on s’est automatiquement mis en mode « gastro ». Mais là, ça n’arrêtait tout simplement pas… Ça venait et ça repartait. Au bout d’un peu plus de 7 jours à laver des draps la nuit (en co-dodo, je tiens à le préciser) et à manquer du boulot, on a décidé d’aller voir le médecin en urgence à la clinique.


En mode gastro!
Crédit: Skeeze/Pixabay

Elle confirme nos soupçons et prescrit une diète de trucs bien constipants comme du riz, de la semoule de blé, des biscuits soda, des bananes et un camion-citerne de Pédialyte. Ça tombe bien, c’est justement ça qu’on lui donnait.

Puis, la mamie a voulu garder Alphonse (à sa demande) pour nous donner une petite pause (en pleine connaissance de la possible gastro, on le sait, c’est une perle!) et a emmené Alphonse à la clinique.  Diagnostic : c’était une constipation! Oui, le corps humain est capable de se retenir au point de constiper à en vomir.


Crédit : Giphy

Alors on récapitule : Alphonse vomit depuis près de deux semaines, on nous prescrit une diète super pauvre en fibres et au pouvoir constipant. Dire qu’il ne se sentait pas super bien serait un euphémisme!

Résultat de toute l’aventure, on a fini à Charles-Lemoyne à l’urgence et notre petit garçon a eu son tout premier lavement (déchirant vous dites!?). Sa face après l’opération expliquait à elle seule l’expression « se soulager ». On a finalement retrouvé notre petite boule d’énergie et de sourires! Des fois, tu pensais que c’est ça que c’tait mais c’est pas ça que c’tait!


Crédit : Giphy

Avez-vous vécu une situation semblable?

Page d'accueil