La fin d’une année et le début d’une nouvelle sont des périodes de réflexion et de bilan. Le moment de penser à nos bons coups et à nos moins bons des douze derniers mois.

Pour moi, l’année 2017 a été remplie de changements et de péripéties. Une idée née durant l’automne 2016 s’est concrétisée en mars 2016. J’ai acheté un duplex qui fait plutôt maison bigénération. J’ai choisi de prendre le 5 et demi du haut et mes parents habitent celui du demi-sous-sol.

Quand j’ai offert à mes parents de cohabiter, ils étaient tous les deux en pleine forme malgré les 86 ans de mon père. C’était un gros bouleversement pour tous… Moi, j’avais l’impression de perdre une partie de mon indépendance et de mettre de côté mon besoin de solitude (bon, en autant qu’une maman solo puisse espérer respecter son besoin de solitude). Mes parents quittaient la ville de Québec et leur maison des 41 dernières années pour revenir vivre au Saguenay.

Par contre, je savais que je gagnais une présence toujours disponible pour m’aider avec ma fille, et eux gagnaient un autre adulte qui pouvait les aider, et surtout la présence d’une petite fille toute mignonne et bien active.

Ce que nous ne savions pas, c’est que le destin nous réservait une ou deux surprises…

Pendant que nous commencions les préparatifs des déménagements, nous avons commencé à noter que mon père avait certains comportements étranges. Bon, il faut dire qu’il a toujours été un peu spécial, mais là, il perdait la notion du temps, perdait ses objets de la vie quotidienne et oubliait de manger ou de dormir…

Le diagnostic n’est pas encore précis, mais mon père perd peu à peu de son autonomie et ma mère doit apprendre à être une aide-soignante.

De mon côté, un petit bonhomme est venu compléter ma famille originale. Autant que cela puisse être possible en adoption, je le considère comme mon bébé surprise. Passer d’un à deux est beaucoup moins simple que je l’avais anticipé. L’aide que m’apporte ma mère est indispensable pour garder un certain équilibre!

La vie intergénération n’est pas tout à fait celle que nous avions imaginée, mais je n’ose pas imaginer comment seraient nos vies si mes parents étaient seuls à Québec et moi dans le fond de ma campagne avec mes cocos. C’est une des meilleures décisions que j’ai prises dans ma vie!
 
Quelle est votre meilleure décision de 2017? Avez-vous prévu un changement majeur pour 2018?

Page d'accueil