Je pense que je dois arrêter de me laver les cheveux. En fait, il faut que j’arrête de me sécher les cheveux. Après la découverte de Jean Craint Point la semaine dernière, je me suis dit que cette semaine, j’allais laisser mon fils dans son lit question que sa sœur ne le fasse pas remonter dedans comme la semaine dernière.

Donc, Marcel est dans son lit et je dis à ma fille de ne pas essayer de le sortir. Je me sèche les cheveux dans le temps habituel. Je sors de le salle de bain et surprise… ma fille est dans le lit de mon fils et elle commence à me parler.
 
– Maman écoute, le lit de Marcel a brisé. C’est Marcel qui a brisé le lit, mais je ne sais pas comment il a fait. 
– Hummm, je me dis que c’est peut-être un mensonge. Est-ce que c’est un mensonge? 
– Oui, c’est NOUS qui l’avons brisé le lit en sautant dedans.
 
Je sors les enfants de là. Je regarde sous le lit et c’est vraiment fendu. Genre une planche cassée en deux. En plus, je n’ai pas mis de photo de l’autre partie, mais une partie d’où le lit se fixe s’est aussi arrachée sous le poids des enfants.
 
Alors, je regarde le lit et j’essaie de penser si ça se répare. Le problème c’est que Marcel est quand même lourd et rough. Donc, je demande sur Internet si par chance quelqu’un en a un à donner. 5 minutes plus tard, j’en avais trouvé un grâce à une amie commune (et un peu de chance). Le problème, c’est que j’avais un événement le soir que je voulais vraiment aller.
 
Donc, je fais ma journée et j'amène les enfants à la soirée. On allait quand même manger de la poutine du Campo! On ne revient trop tard, ils déneigent les rues et ça nous prend du temps pour trouver une place et rentrer. J’avais un peu oublié l’histoire du lit. Je sors le lit brisé de la chambre et je me dis que je vais give a shot à mettre le matelas juste par terre pour qu’il puisse dormir. Je le couche, je trouve ses « bibis », je l’installe. Je croise les doigts, je me dis que ça va marcher.
 
Je change son lit de fortune de place deux fois pour trouver le meilleur set up. J’essaie de le coucher dans mon lit. Ma fille réussit à s’endormir. Marcel se lève. J’essaie de le surveiller, mais il court partout dans la maison. Il est 22 h 00, j’en ai plein mon sac, ma pensée magique n’a vraiment pas fonctionné.
 
J’ai fini par utiliser Genie pour aller chercher le lit pliant chez Josiane. Mon fils s’est endormi en deux secondes. Finalement, ce que j’ai appris : mon fils, un an et demi, n’aime pas trop le changement et surtout, dormir entre 4 barreaux

Page d'accueil