Personne n'est à l'abri d'un étouffement!

Crédit photo: Nadia Phaneuf/VisualHunt Personne n'est à l'abri d'un étouffement!

Mon bébé est venu avec un manuel d'instruction fait au Québec. Le fameux Mieux vivre. Cette bible qu'on nous donne alors qu'un pamplemousse se berce dans notre bedon. Ces pages à la fois aimées et détestées.

Pour ma part, il a traîné pendant 8 mois sur la commode de la chambre de bébé. Les conseils pour la grossesse, je les avais eus de mon infirmière et ça me convenait. Par contre, au début de mon congé de maternité, j'avais beaucoup de temps, de questionnement et pas tellement d'énergie. Alors j'ai passé à travers la brique. J'ai tout lu. Et au lieu de me rassurer, ça m'a fait paniquer. Si je ne savais pas comment prendre soin de cette petite chose

Le Mieux vivre est resté dans le salon et je l'ai consulté maintes fois les premières semaines avec bébé. L’allaitement, la stérilisation des biberons, le chapeau, le muguet, les boutons… Et j’ai mis un post-it à la section sur le RCR, après l’avoir lue religieusement une dizaine de fois.
 
Bin oui. Un post-it!
 
Tout le monde sait que quand ton enfant s’étouffe, tu prends le livre et regarde la page en question (?!).
 
C’était bien expliqué par contre. La position, la façon de taper dans le dos, les raisons d’étouffement. Mais malgré tout, j’ai décidé d’aller suivre un semi-vrai cours de RCR, mon dernier remontant à mon adolescence. Je dis semi-vrai, parce que celui que j’ai suivi n’était pas officiel côté carte de secourisme, mais pas moins intéressant et informatif pour autant.
 
Je l’ai fait parce que c’est rassurant. Ça permet (permettra) de garder un semblant de calme si la situation se produit. En plus, le cours que j’ai suivi était adapté aux nourrissons et aux jeunes enfants, et on pouvait faire participer bébé en testant les positions favorables à contrer l’étouffement.

Crédit : Giphy

 
Je suis sortie de là confiante de savoir quoi faire si quelque chose arrive. Ok, je ne me souviendrai probablement pas du nombre exact de tapes dans le dos. Mais je saurai à peu près quoi faire sur le coup, et c’est ça qui compte. Parce qu’un étouffement arrive plus vite qu’on peut croire, surtout quand les enfants commencent à tout se mettre dans la bouche! Personne n’est à l’abri d’un petit bouchon qui traîne, même le meilleur des parents.
 
Et vous, avez-vous suivi un cours?
 
J’ai fait un petit sondage auprès des TPL Moms et de nombreuses ont affirmé avoir suivi le cours pour se rassurer, pour savoir quoi faire. Heureusement, la plupart n’ont jamais eu à s’en servir!
 
Je vous invite à regarder dans votre région les organismes qui offrent la formation! Officiel ou comme atelier, ce petit rafraîchissement des techniques de secourisme vous rassurera!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES