Bon, la semaine de relâche est à nos portes et encore cette année je ne suis pas prête. 

Avec trois enfants, des grands-parents qui travaillent encore, un horaire chargé (c'est nous qui l'aimons ainsi) et pas vraiment de possibilité de prendre congé, ça rend cette semaine pas très agréable. Nous finissons toujours par nous en sortir, mais souvent, ça coûte beaucoup d'argent. En 5 ans, j'ai acquis quelques trucs.

  1. Plusieurs villes proposent des camps jours et des activités. Informez-vous sur le site Internet de votre municipalité ou dans les journaux locaux. Dépêchez-vous, souvent les places sont limitées et peu coûteuses.
     
  2. Il y a quelques camps de jours offerts pendant la semaine de relâche. Sur la Rive-Sud, il y a le camp Youhou à Saint-Jean-sur-Richelieu, les camps de hockey et de patin au Isatis Sport à Chambly, Zükari à Ste-Julie offre des camps de jour pendant la semaine de congé. Vérifiez auprès des lieux où vos enfants font du sport et dans les centres d'amusements près de chez vous. Il y a aussi une liste de 60 camps pour la relâche proposée par l'Association des camps du Québec.
     
  3. Les grands-parents. Lorsqu'ils sont disponibles, c'est l'idéal et la solution la moins coûteuse.
     
  4. Si vous êtes capable d'avoir une ou deux journées de congé, partagez-les avec d'autres parents dans cette situation. Exemple, le lundi, mercredi et vendredi vous gardez vos enfants et ceux de votre voisine, et le mardi et jeudi votre voisine gardera vos enfants.
     
  5. Dans certaines villes, il y a des organismes communautaires qui offrent des haltes-garderies, qui peuvent vous aider pour quelques heures ici et là.
     
  6. Une petit.e gardien.ne à la maison, un peu plus dispendieux. 

Cette année (pour une fois), ça s'est placé tout seul. Grand-maman apporte la moyenne fille passer la semaine à Rivière-du-Loup, pour le plus grand ce sera le camp de hockey ou une semaine chez Mamie et Papi en Abitibi, et pour la petite dernière je suis chanceuse, elle est en CPE, donc la garderie est ouverte. 

Et vous, que faites-vous pour la semaine de relâche?  

Plus de contenu