Je ne vais pas si souvent au cinéma. #TeamNetflix D’ailleurs, je me suis rendu compte la semaine dernière, quand j’ai fait une exception pour aller voir Black Panther, que je n’étais pas allée au cinéma depuis presque 5 ans (sauf les Vedettes et poussette en congé de maternité, mais ça ne compte pas vraiment). Bref, quand je vais voir un film au cinéma, il faut que ça en vaille la peine.

Je n’ai pas été déçue avec Black Panther, dont j’entends parler depuis plusieurs mois. La réputation du film n’est pas surfaite : c’est la première fois qu’un film de super héros hollywoodien met en vedette un personnage de héros noir, mais aussi que la distribution est en grande majorité noire. Déjà, le projet est louable et plus que nécessaire. Dans un monde où le manque de représentation de personnes noires à la télévision et au cinéma est criant, c’est rafraîchissant de voir des personnages noirs complexes et très différents les uns des autres auxquels nos enfants peuvent s'identifier.

Pour les parents d'enfants noirs et racisés, tout comme pour les parents en général qui veulent offrir à leurs enfants l'exposition à des personnages diversifiés, c'est une recherche de tous les instants de trouver des exemples positifs. Black Panther nous offre un héros qui est un combattant redoutable, tout en étant un leader sensible qui réfléchit sincèrement aux meilleures manières de faire prospérer son peuple. Et surtout, il est conscient que son succès repose en grande partie sur les femmes qui l'entourent.
 

Crédit : Giphy

La force du film se trouve vraiment dans les personnages féminins. Je dois d’ailleurs dire que c’est un des films les plus féministes que j’ai vu depuis longtemps. Avez-vous entendu parler du test de Bechdel qui établit la présence des personnages féminins (et leur importance) dans un film? Non seulement Black Panther le passe haut la main, mais les personnages féminins ne sont aucunement stéréotypés, en plus d’avoir chacune une profondeur et une complexité étonnantes pour un film mainstream. Le cœur d’Okoyé, la chef des gardes Dora Milaje et la plus redoutable guerrière, balance entre sa loyauté et sa conscience. L’espionne Nakia aspire à utiliser sa liberté et ses compétences pour contribuer à la libération des peuples qui ont moins de ressources que Wakanda. La savante Shuri allie connaissances, humour et courage en un personnage attachant qui a su faire résonner ma fibre de nerd. Les forces intellectuelles et physiques des femmes de Wakanda sont constamment valorisées et ça fait vraiment du bien à voir. Ma fille est encore petite pour voir un film du genre, mais ça m'encourage d'avoir toute une série de personnages de femmes fortes à lui présenter.
 

L’enthousiasme autour du film est énergisant et ouvre tellement de discussions importantes sur la représentation des personnages diversifiés sur les grands écrans. Pour s’en convaincre, il suffit de voir ces visages illuminés d’enfants pendant le film, alors qu’ils peuvent voir des personnages inspirants qui leur ressemblent. Je trouve ça tellement important que ma fille soit entourée de plusieurs modèles diversifiés et inspirants pour qu'elle puisse avoir une variété de personnages positifs auxquels s'identifier.

Maintenant, il ne reste qu'à souhaiter que le cinéma et la télévision québécoise emboîtent le pas pour servir eux aussi de modèles positifs et diversifiés à nos enfants.

Page d'accueil