Quand les petits sont malpolis

Quand les petits sont malpolis

Mon enfant, avec ses grands yeux bleus, ses cils interminables et ses bouclettes blondes, a l’air d’un ange. Je dis bien « a l’air », parce que sous cette apparente douceur se cache une âme de samouraï. Son humeur ne connaît pas de nuance et il peut se montrer hyper hargneux lorsque quelque chose — ou quelqu’un — le contrarie.

Crédit : Giphy

Par une belle journée, on s’en va en gang à la boulangerie. Pendant qu’on attend dans la file, la dame derrière nous remarque mon bébé tout neuf dans sa coquille. Elle s’approche, se pâme et tend la main pour toucher les petites joues toutes rondes. C’est là que surgit mon petit guerrier.
 
« Eille! Pas touche! Mon bébé à moi! »

La dame est surprise. Je tente d’apaiser le tout en lui disant que mon fils est très protecteur envers sa petite sœur. Ça fonctionne. Attendrie, elle se met à me raconter qu’elle a aussi une petite-fille de quelques semaines et bla, bla, bla quand soudain :

« Arrête de parler! » Le regard est noir, la posture menaçante. « Madame pas gentille! »

J’ai heureusement été sauvée de cette interaction malaisante par la commis de la boulangerie et j’ai balbutié quelque parole d’excuse avant de me sauver avec mes croissants. Honnêtement, je ne savais pas comment réagir. D’un côté, j’étais fière de mon enfant et de sa réaction. Je n’avais pas plus envie que lui de voir cette inconnue toucher indûment mon bébé de quelques semaines. Je trouve important qu’il soit un peu méfiant envers les adultes qu’il ne connaît pas. Aussi, je ne crois pas qu’on soit obligé d’agir de façon socialement acceptable à 2 ans.
 


Crédit : mintchipdesigns/Pixabay
 
De l’autre côté, ce n’était pas la première fois qu’il interrompait un adulte de cette façon. J’ai quand même à cœur de lui inculquer ces choses qu’on appelle « les bonnes manières ». J’ai donc demandé à mes collègues de TPL Moms si il leur arrivait que leurs enfants soient impolis en public et comment elles réagissaient. J’ai été rassurée de constater que mon coco n’était pas le seul petit impertinent du quartier.

Voici ce qu’elles m’ont dit :

  • Les filles font souvent semblant que les gens n’existent pas lorsque des personnes inconnues les abordent. Elles ont appris ça de moi.
     
  • Ma fille de 23 mois a giflé une jeune femme à l'aéroport à notre arrivée au Maroc l'an dernier. Cette dernière venait de lui donner un bisou sans préavis, le geste était très intrusif. On l'a excusée très brièvement, mais on n’a pas réprimandé notre fille.
     
  • Ma deuzan roule des yeux quand on lui parle et qu'elle s'en fout #2AnsBientôt16. Et avec les inconnus, c'est aussi la technique du «je-regarde-ailleurs-si-je-te-vois-pas-tu-me-vois-pas ».
Crédit : superkiki/Pixabay
 
  • À l'Halloween, ma fille a demandé sur un ton insistant d'autres bonbons à une personne qui ne lui a donné qu'un suçon plate.
     
  • Un plombier qui changeait notre réservoir à eau chaude a eu droit à la totale. Ma fille parlait de lui à la troisième personne comme s’il n’était pas là. « Pourquoi il est gros le monsieur? » ; « Pourquoi il s’en va pas le monsieur? » ; « Pourquoi il pue le monsieur? » On a d’abord essayé de lui faire comprendre que les gens entendent quand elle parle. On a parlé des libertés individuelles, de la discrétion, de l’importance de son opinion, mais du bon moment de la communiquer. Pis on a fait le détour par l’habituelle diversité corporelle... je ne voulais pas la shamer, mais je voulais qu’elle c’est comprenne que les paroles ont des poids et des conséquences.
     
  • Ma fille a eu une passe où tous les inconnus se méritaient des gros yeux, un « Non » très fort et une tape dans le vide. Elle protégeait sa bulle. Même s'ils n'avaient rien fait, rien dit… À l'épicerie c'était gênant, vraiment... et à deux ou trois reprises, sa tape a atterri sur le bras ou le manteau dudit inconnu.

Est-ce que vos enfants sont aussi impolis que les nôtres?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES