Comment gérer la tonne de bricolages qu'on a à la maison?

Crédit photo: rawpixel/Pixabay Comment gérer la tonne de bricolages qu'on a à la maison?

Il y a eu des travaux à la maison récemment. Le genre de travaux de rénovation plate qui nous a obligés à vider les trois chambres à coucher et tant qu’à y être, à faire le ménage de toutes les babioles, jouets et toutous qui traînent. 
 
J’ai halluciné devant la quantité de dessins mi-achevés, de bricolages qui perdent leur brillant et dont la colle a gentiment séché pour se briser au moindre contact que j’ai retrouvée dans la chambre de mes tout-petits.
 
C’est que, voyez-vous, j’avais développé le concept suivant dans les trois dernières années : le tiroir vide de leur commode de vêtements était réservé à leurs projets artistiques. Après trois semaines sur le comptoir de la cuisine ou aimanté sur le frigo, le dessin en question prenait automatiquement le bord. Direction : tiroir du bas. 
 
Et je les ai oubliés. 
Et récemment, j’ai dû réagir.
 
Les p’tits loups ont évidemment gloussé en revoyant toutes leurs créations. Véritables artéfacts de leur évolution artistique, à les entendre, je devais, de ce pas, encadrer chacun d’entre eux et les exposer sur les plus beaux murs de la maison. 
 
Euh… No thanks. 
 
Force est d’admettre que cette montagne de papiers de construction n’est pas exclusivement composée de chefs d’œuvre. Pire, la plupart des dessins sont incomplets. Trois traits de crayon ne font pas un Picasso. Même si cette impulsion créative vient de la tête de nos petit.e.s chéri.e.s qu’on aime croire plus intelligent.e.s et talentueux.ses que la moyenne.

 Via Giphy
 

Devant mon dilemme grandissant, j’ai décidé d’impliquer mes enfants. Erreur.
 
Ils voulaient tout garder. Of course. J’ai décidé d’y aller un peu plus fort : « Gardons uniquement les plus beaux ». Et contre toute attente, ça a marché. Finalement, mes deux chéris étaient bien au fait qu’il existe une échelle de qualité directement liée aux efforts qu’ils ont mis dans leurs défis crayola et en plus, à force de trier parmi tous les dessins, la valeur de leurs plus belles créations a considérablement augmenté!
 
J’ai tout de suite compris quelque chose.
 
Alors que je me sentais seule devant une montagne (au sens propre et figuré!!), j’ai appris qu’en partageant avec mes enfants mon problème (ici d’espace et d’organisation), ils ont été 100% réceptifs et m’ont même aidée à le régler!

#alleluia
 
Comment gérez-vous votre montagne à la maison?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES