Dans mon billet précédent, j’ai fait le top 5 des avantages à ce que mon chum travaille de la maison pendant mon congé de maternité.

Il faut savoir qu’il y a tout de même des désavantages et que ça peut parfois être lourd pour plusieurs raisons.

1. Les sujets de conversation sont assez limités
Mon copain travaille de la maison quatre jours sur cinq, donc nous passons énormément de temps ensemble et les sujets de conversation sont plus difficiles à trouver. Lors d’une journée en amoureux il y a quelques mois, nous avions utilisé une liste de sujets de discussion trouvée sur TPL Moms (sans joke). Ça nous a vraiment aidés à parler d’autre chose que de notre bébé et ça a engendré des conversations vraiment intéressantes. Je recommande vivement de l’essayer!

2. Mon temps seule à la maison est rare
Il est plutôt rare que j’ai du temps libre, seule, chez moi; c’est quelque chose que j’aime pourtant beaucoup. J’ai besoin de me ressourcer de temps en temps et d’avoir des moments tranquilles. Même si je me sens parfois seule durant mon congé, j’ai tout de même besoin de passer du temps avec moi-même. J’essaie de profiter des fois où ça se produit le plus possible en m’accordant du temps de self-care bien mérité.

3. Les conflits sont plus difficiles à éviter
Il y a plus de tensions qu’avant au sein de notre couple, avec notre vie qui a changé du tout au tout, le manque de sommeil et le fait que nous ayons des désagréments un peu plus souvent qu’avant d’avoir notre fils.
Auparavant, nous aurions passé la journée chacun de notre côté et nous aurions eu le temps de nous calmer après une chicane, mais de se retrouver dans un espace restreint ensemble fait qu’on ne peut pas toujours prendre le temps de ventiler séparément. Quand cela se produit, nous essayons de laisser de la place à l’autre, dans le respect. Ça teste notre patience, mais ça fonctionne!

4. Je me fie beaucoup à mon copain
Ce point est vraiment personnel, mais j’ai l’impression que je suis moins débrouillarde que je le souhaiterais lorsque je suis seule avec mon fils, puisque j’ai tendance à me fier au fait que mon chum soit là pour le prendre quelques minutes lorsque j’en ai besoin ou pour faire des tâches rapides. Je lui demande souvent de l’aide pour des petits trucs et lorsqu’il n’est pas là, je réalise à quel point il m’aide. J’ai parfois l’impression d’avoir moins d’assurance lorsque je suis seule à la maison puisque j’ai été habituée à presque toujours avoir quelqu’un sur qui compter lorsque j’en ai besoin; je ne m’en plains pas du tout, mais j’admire vraiment celles et ceux qui s’en sortent seul.e.s.

5. Le travail ne s’arrête pas à 17h
Les travailleurs autonomes vous le diront, il est difficile d’arrêter de travailler quand l’accès à un ordinateur suffit pour aller lire un courriel ou régler un problème. De plus, bien que mon chum puisse prendre du temps libre en semaine s’il le souhaite, il doit normalement compenser les heures perdues en finissant de travailler plus tard ou en commençant plus tôt. Il arrive aussi qu’il ait à terminer des projets le soir ou la fin de semaine, mais ça vient avec la flexibilité que son emploi nous apporte!

En gros, les avantages l’emportent largement sur les inconvénients et j’adore notre mode de vie, que je n’échangerais pas! Est-ce que vous avez vécu des situations similaires lors de votre congé de maternité? Comment avez-vous vécu cette proximité?

Page d'accueil