Les souvenirs les plus wild de la vie étudiante des TPL Moms - Partie 2

Crédit photo: Michael Discenza/Unsplash Les souvenirs les plus wild de la vie étudiante des TPL Moms - Partie 2

On a toutes et tous eu une vie avant d’être des mamans et des papas, et comme c’est toujours bon de se remémorer ces choses un peu wild qu’on ne referait pas aujourd'hui, j’ai demandé aux TPL Moms et dads de me raconter les souvenirs les plus amusants de leur passage à l’Université et au cégep. Il y a eu de nombreuses anecdotes, alors voici les plus savoureuses!
 
Pour lire la partie 1, c’est ici
 
Catégorie « Trop-plein de nicotine »

  • On fumait dans le corridor pendant la pause et y'avait un cendrier fixé au mur à la droite de chaque porte de classe. Je trouve ça assez fou, merci. J'étais dans les pavillons Judith-Jasmin et Hubert-Aquin de l'UQAM. 
     
  • ​La loi contre la cigarette a passé durant mes études. Évidemment, personne ne suivait le règlement au début et c’était le bordel, alors on avait convenu avec les gardien.ne.s de l’uni qu’on n’avait pas le droit de fumer nulle part dans le pavillon, SAUF dans le café de socio. Je ne sais pas comment on a réussi, mais ça a duré une bonne année cette entente-là. Le café de socio était de loin l’endroit le plus toxique, mais aussi le plus le fun de l’UdeM cette année-là. 
  • J'étais une vraie Hermione Granger, le nez dans les livres, habillée en vampire et je ne parlais à personne. Mais je fumais des clopes en crisse dans le corridor par contre! 

 
Catégorie « Souvenirs alcoolisés »

  • On buvait de la bière sur la terrasse du café étudiant dans des gourdes opaques, ce n'était pas louche du tout...
     
  • Mon dernier cours de bac, j'étais certaine de passer et à l'examen final (le dernier examen de mon bac) j'avais un smoothie bien aromatisé au limoncello. J'ai fini avec A ou A+.
     
  • À l’UdeM, nos cours du matin finissaient à 11h. Parfois, à 11h15 on était déjà pompettes. Une fois, un prof invité de France qui avait un sérieux problème d’alcoolisme (mais qui était très très âgé et chou et gentil comme tout) avait découvert qu’on avait de la boisson dans notre local étudiant. À la pause de son cours (donc 9h15 am) il venait nous voir « petits oiseaux, vous auriez pas un rafraîchissement pour moi? »
     
  • J’avais pris un cours d’espagnol à l’UdeM et on avait pris l’habitude d’aller prendre une bière pendant la pause du cours. Ça prenait toujours beaucoup plus que 15 minutes pour recevoir le pichet et le caller avant de rentrer en classe un peu éméchés. Notre prof n’était pas très contente ! #UnaCervezaPorfavor
  • ​J'ai souvent mis de la bière dans mon thermos à café. Les cours de soir étaient interminables!!!!

 
Catégorie « Engagement politique et désobéissance civile »

  • Avec la job, les cours, le militantisme étudiant et politique, ça me faisait des semaines de 100h et je trouvais le temps de lire, sortir, jouer de la musique et écrire un roman. On a juste pas idée c’est quoi être occupé.e avant d’avoir des enfants!
     
  • J’ai « poursuivi » mon université (et Pepsi) à la commission d’accès à l’information (avec deux de mes grands camarades) pour que soit divulguée l’entente secrète qui liait l’UdeM pour 10 ans au monopole de Pepsi sur le campus. On a gagné!
  • Avec des ami.e.s on a fait des graffitis politiques dont un sur le trottoir devant le pavillon Jean-Brillant. Ils ont tous été effacés en deux jours, sauf celui sur le trottoir parce que c’est de juridiction municipale. Ça a pris deux ans avant que la Ville l’efface. Ah oui pis j’ai aussi donné un coup de pied à un gardien de sécurité.
     
  • Pendant la grève de 2005, un gardien m’a sacré un coup de poing dans le ventre. Ne me voyant pas bouger, il a levé les yeux. Je lui ai littéralement dit « bouh » et il s’est sauvé.

Quels ont été les moments marquants de votre vie étudiante? Racontez-nous!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES