Ces trentenaires qui quittent leur homme pour une autre femme

Crédit photo: Fausto Garcia/Unsplash Ces trentenaires qui quittent leur homme pour une autre femme

Laisseriez-vous votre chum pour vous mettre en couple avec une femme ? Si vous y avez déjà pensé, vous n’êtes pas la seule. Apparemment, c’est plus commun qu’on le pense, en particulier chez les femmes de 30 ans et plus qui ont toujours été dans des relations hétérosexuelles.
 
Cette semaine sur le groupe des collaboratrices.teurs de TPL Moms quelqu’un a partagé cet article (en anglais), qui rapporte le témoignage d’une femme qui a fait le saut et qui a eu une aventure d’un soir avec une fille qu’elle avait toujours trouvé cute, sans trop se poser de question. Et qui ne l’a plus quittée par la suite.
 
Selon des chercheuses spécialisées en médecine comportementale qu’elle a interrogées, ce phénomène est de plus en plus observé. Des raisons psychologiques et biologiques peuvent l’expliquer, de même qu’une plus grande acceptabilité sociale de la fluidité des genres et du phénomène queer.
 
Des femmes de 30 ou 40 ans, après avoir eu des enfants et des relations stables avec des hommes pendant des années, font le switch, du jour au lendemain. Elles tombent en amour avec une amie, ou laissent leur mari pour expérimenter sexuellement avec des femmes, et finissent par développer des relations stables. Et plusieurs d’entre elles rejettent l’explication de la lesbienne frustrée qui a toujours été dans le placard, car elles étaient sincèrement attirées par des hommes auparavant. Elles ont juste eu le goût d’expérimenter autre chose à un moment donné, en ayant le sentiment d’avoir fait le tour.
 
Ces scientifiques expliquent aussi que les femmes sécrètent plus d’ocytocine (aussi nommée l’hormone de l’amour), qui font qu’elles auront plus tendance à s’attacher sentimentalement avant de développer une attraction physique. Et donc qu’elles seront potentiellement plus fluides sexuellement que les hommes, car elles nouent des liens forts avec des gens des deux sexes.

 

via GIPHY

Ce qui est intéressant c’est la discussion qui s’en est suivie dans notre groupe suite au partage de cet article. La première réaction a été : « Ben demain matin, si je me sépare, je ne serais pas fermée je pense! », puis on a vu des « J’adore ça! », « THIS » et « Fascinant ». L’une des filles rapportait c’était un de ses sujets de discussion principaux avec certaines de ses amies. Elle croyait que c’était dû en grande partie à la charge mentale toujours présente, aux comportements immatures de certains hommes et surtout le fait que plusieurs femmes sont constamment déçues par les hommes.
 
Ce commentaire en particulier m’a fait penser à ce numéro hilarant (en anglais) de l’humoriste canadienne DeAnne Smith, qui partage comment il est facile d’impressionner sa nouvelle copine qui a toujours été avec des hommes auparavant. Elle n’a qu’à s’intéresser minimalement à elle, à lui demander comment a été sa journée, à lui demander son opinion, etc. Elle dit aux hommes hétéros de faire attention, car plusieurs femmes en sont à une photo de pénis non-désirée de devenir lesbienne! Haha!

J’ai aussi pensé à Elizabeth Gilbert, l’autrice du livre Mange, prie, aime, qui est tombée amoureuse de sa meilleure amie Rayya Elias. De cœur de pirate qui a témoigné de son attirante envers les femmes, même si ses relations ont surtout été avec des hommes. Les exemples de ce genre ne sont pas si rares, quand on y pense. 

Sans joke, de plus en plus de personnes en ont marre des comportements méprisants, des abus de toute sorte, de la condescendance, des relations de couple toxiques, des « gars » qui ne font pas leur part, de se faire prendre pour acquis quoi… Serait-ce si incroyable de penser que certaines d’entre elles pourraient se mettre à aimer une femme?
 
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES