La fois où ma Diva Cup m'a laissé tomber!

Crédit photo: jill111/Pixabay La fois où ma Diva Cup m'a laissé tomber!

J’avais un horaire vraiment rempli, ce jour-là. J’étais soloparentale, je travaillais toute la journée, je devais aller au cours de piscine de mon garçon et trouver un moment pour promener le chien… Le genre de journée qui m’angoisse, parce que je suis vraiment mauvaise avec la gestion du temps. En plus, j’étais dans ma semaine, un autre truc à gérer dont je me serais bien passée!

Donc, la veille, j’ai élaboré un plan. J’allais préparer les sacs de chaque étape de la journée avant de me coucher. Le lendemain, j’allais clancher mon travail en avant-midi pour pouvoir prendre une longue heure de dîner durant laquelle j’irais promener le chien. J’avais aussi prévu de mettre ma diva cup à ce moment, t’sais, pour être certaine qu’elle ne serait pas à changer entre la job et la piscine. Je partirais à 16 h pile, ciao bye boss, j’irais chercher le môme, on aurait le temps d’arriver au centre aquatique tranquilos, comme des gens pas débordés.
 


Crédit : Giphy
 

Évidemment, notion du temps de marde oblige, je suis partie à 16h15. Avec un petit doute, mais pas le temps d’aller à la salle de bain maintenant… Une fois dans le vestiaire avec mon enfant, je réalise avec horreur que ma coupe ne retient absolument rien! Mon protège-dessous limite les dégâts, et je sais qu’une fois dans l’eau, le sang ne coulera pas, mais je dois quand même me rendre du point A (vestiaire) au point B (dans l’eau), avec un enfant de deux ans, sans que ça paraisse.

Je me dirige en vitesse vers une cabine de toilettes et je tente de comprendre… J’ai un petit moment de panique en réalisant que JE NE SAIS PAS OÙ EST MA CUP. Elle était toute croche... je finis par réussir à y toucher, mais je suis vraiment mal à l’aise de carrément la changer devant mon enfant, d’autant plus que nous sommes officiellement en retard pour le cours.
 


Crédit : Giphy
 

Mon fils est curieux, allumé et c’est très mignon. Mais je peux vous dire que, dans la toilette à tenter de me débarbouiller assez pour être capable de me rendre dans l’eau, je me serais passée de ses questions et affirmations : « Maman a une vulve! » Oui, chéri. « Maman!! C’est rouge!!!! » Et sur le même ton qu’il aurait pu prendre pour dire « WTF, » il me sort : « Maman, quoi tu fais???? »
J’étais tellement gênée! J’esquivais les questions comme une mauvaise ninja.
Finalement, on a fini par entrer dans l’eau quelques minutes après le début du cours. J’ai trouvé une serviette hygiénique que je gardais dans mon sac « au cas où » pour retourner chez moi sans devoir me faire un cours accéléré de flux instinctif.

En écrivant ce texte, je me suis demandée pourquoi je vous racontais une anecdote de ce genre. D’abord, pour en rire et dédramatiser. Pour se dire que ce n’est pas la fin du monde et que, surtout, ce n’est pas honteux d’être menstruée! Je ne veux pas non plus vous décourager de la coupe menstruelle. Même si je préfère les serviettes lavables, ça reste un super outil quand on sait bien l’utiliser (aka qu’on prend le temps de la mettre comme il faut.)

Avez-vous déjà eu des problèmes avec votre coupe menstruelle?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES