Les articles coups de coeur des TPL Moms : ceux dont elles sont les plus fières!

Crédit photo: rawpixel/Pixabay Les articles coups de coeur des TPL Moms : ceux dont elles sont les plus fières!

Vous êtes-vous déjà demandé ce que les TPL Moms pensaient de leurs textes, des réactions qu’ils suscitent et de ce qu’elles ressentaient face à leurs écrits? Moi oui! Combien de fois, je me suis dit que j’aurais donc aimé écrire tel texte ou que telle collaboratrice devait vraiment être fière de tel billet magnifiquement bien écrit. 

J’ai donc décidé de leur poser quelques questions. Voici leurs réponses en toute transparence dans une série d'articles.  

Les articles dont les TPL Moms sont les plus fières 

Véronique Theworst : L’article Réussir sa session avec des enfants parce que les commentaires sont remplis de mamans et de papas qui se félicitent et s'encouragent à poursuivre leurs études malgré les difficultés d'étudier avec des enfants.

Estelle Gb : Le choix est difficile, mais j’irais avec celui-ci : La colère des mères : nous ne sommes pas seules. On parle trop peu de ce sentiment qui est pourtant partagé par un grand nombre de femmes et marque souvent l'expérience que nous avons de la maternité.

Geneviève Bouchard « Pourquoi il n’est pas à la garderie, lui? ». Je pense que c’est l’article dont je suis le plus fière parce que j'avais envie de déconstruire un peu les stéréotypes par rapport au fait d’être un parent à la maison et de témoigner de toute la douceur qui peut y avoir dans le quotidien, et ce, même avec un toddler à temps plein.

Caroline Dawson : Ceux dont je suis le plus fière : Le racisme expliqué aux enfants : il ne suffit pas d’être ouvert, il faut en parler!Allaiter si on veut, quand on veut, où on veut et Avant/après : qui étaient les TPL Moms avant de devenir mamans? parce qu’il est rempli de femmes extraordinaires.

Vanessa Giguère : Assurément celui sur la charge mentale parce que TELLEMENT de discussions (au sein de mon couple, mais dans mon entourage aussi) en ont découlé. Il y avait comme une grosse prise de conscience et de soutien entre femmes du genre « WOW, je suis pas toute seule à vivre ces frustrations ». Nommer les choses, ça fait souvent un grand bien et ça permet d'aller de l'avant (même si on a encore ben du chemin à faire!)

Julie Marchiori Ce moment où j’ai compris qu’on devient maman avec le temps qui traite du quatrième trimestre parce que j'ai l'impression d'avoir un poids qui s'est retiré de mes épaules en l'écrivant. J'étais aussi en contact avec les filles du Fourth Trimester Project et c'était génial de discuter avec elles.

Isabelle Bujold : Celui dont je suis le plus fière, je pense que c'est celui-là : Tomber enceinte comme on tombe d'une falaise : le projet. Parce que c'est pour raconter cette histoire que je me suis inscrite au TPL Moms next blogueur en 2016. Je me sentais seule pendant ma grossesse et j'ai eu envie que d'autres futures mamans se sentent moins seules.

Pour d'autres raisons, je suis presque aussi fière de celui-ci: J'aimerais que mon fils désobéisse. Juste parce que je trouve que j'ai réussi à joliment dire exactement ce que je ressentais.

Rachel : C’est difficile de choisir! Probablement que le texte dont je suis le plus fière, c'est celui-ci : Chéri, tu m’énerves!. La réaction était tellement hot! Les gens taguaient leur chum/blonde et semblaient vraiment se reconnaître dans mes mots. Quelle belle sensation!

Geneviève Bédard Je lui ai offert une poupée. C'est l’un de mes premiers billets. Je l'ai écrit en un premier jet parfait. Il est sorti le jour de Noël et il avait fait boule de neige sur le blogue. J'avais été émue et impressionnée de voir que je pouvais rejoindre tant de gens.

Et le plus difficile et le plus nécessaire à écrire : Il ne m'a jamais quitté.

Amélie Floriot : J’hésite entre : Papa féministe et L’allaitement maternel prolongé. Fière, car les deux sujets me passionnent, que j’ai bien réussi à extérioriser en mots ce que je vivais et ce que je voulais transmettre comme message. En plus, les deux textes ont très bien été reçus et beaucoup partagés.

Cynthia : Deuil de l'allaitement : ce sentiment de vide et de culpabilité. Ça fait un an que j’ai arrêté et j’ai encore un motton dans la gorge quand j’y pense. 

Et moi dans tout ça? Sans aucun doute, je dirais celui sur la prématurité, la culpabilité et le pardon écrit « d’une traite » le jour du premier anniversaire de ma petite pressée. Je sens que ce texte, en plus d’avoir été un très bon exutoire pour moi, a aidé beaucoup de femmes qui ont vécu toutes ces émotions contradictoires qui viennent souvent avec un accouchement prématuré. J’espère sincèrement que ce texte les aura aidées à se pardonner aussi.  

Sans oublier la réponse de notre cher TPL Dad Marc-André Durocher : je suis pas mal fier de mon billet sur l'amour du couple en devenant parent. Parler d'amour ça peut devenir quétaine, mais là, j'ai senti que je mettais des mots qui exprimaient bien cette réalité... 

Et vous, quel article parmi ceux-ci est votre coup de coeur?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES