Le plaisir de vous écrire

Crédit photo: Nick Morrisson/Unsplash Le plaisir de vous écrire
Dernièrement, ma fille m’a demandé si j’acceptais de répondre à l’invitation de son enseignante. Elle recherchait des parents qui présenteraient à une classe de 6e année leur métier ou leur passion. J’ai répondu oui, mais je ne suis pas allée leur exposer les hauts et les bas d’une adjointe juridique (ça manque un peu de wow quand tu as 12 ans). Surtout en comparaison avec une policière et une animatrice radio.
 
Certes, je ne suis pas malheureuse au boulot, loin de là!  J'aime ce que je fais. Je crois humblement que je suis douée et je suis fière de mes accomplissements. Mais devant cette classe, je suis allée décrire ma passion pour les mots, les idées, les émotions. Je suis allée leur parler de ma collaboration pour TPL Moms et tout ce que ça a apporté de merveilleux dans ma vie.
 
J’aime écrire, depuis que je suis toute jeune. J’ai toujours eu plus de faciliter à m’exprimer à travers les écrits. Et, depuis plus d’un an maintenant, j’aime vous écrire. Je vous parle de ma fille, de mes craintes, de mes joies, de mes anecdotes et de mes petites découvertes. J’aime également lire ce qui se publie, ici comme sur d’autres blogues. On partage les opinions, les sentiments, les valeurs, les idées.
 
Devant la vingtaine de préados composant mon public, je leur ai raconté à quel point je suis touchée lorsque je rejoins les gens à travers mes billets. Je veux les faire rire, les faire pleurer, les faire réfléchir. Alors, je me sens utile, je me sens forte. J’écris humblement, humainement, mais avec tout mon cœur. Je donne un peu de mon temps (et nous savons que le temps est une des carences de notre siècle), je donne un peu de moi aussi. Mais ce que je donne est bien peu en comparaison de ce que je reçois de cette expérience.

 

 

Essentiellement, le message que je voulais transmettre à ma fille et ses compagnons de classe était le suivant : il est important de croire en soi et de ne jamais arrêter de développer ses talents même (et surtout) à l’âge adulte. Se réaliser, se sentir utile et fière sont une telle source de bonheur et de motivation! En exemple, je leur ai dit qu’un enfant qui est très doué au soccer ne sera peut-être pas joueur professionnel. Cela ne l’empêchera pas de continuer de jouer, d’arbitrer, de s’investir dans les équipes jeunesses lors de sa vie adulte. Quand tu as une passion et que tu en manges, il est possible que tu ne puisses pas pleinement la vivre dans ta vie professionnelle (on n’a pas toutes et tous cette chance). Cela ne doit toutefois pas être un obstacle à notre épanouissement personnel. La vie nous offre tant d’opportunité, tant de possibilités. Il suffit de les saisir, d’avoir confiance. De croire en ses rêves, en ses capacités.
 
J’ai parfois peur en écrivant mes textes, je sens l’angoisse qui me saisit une fois que c’est remis pour la publication. On ne peut jamais être tout à fait certaine de la réception et de la réaction de l’auditoire.
Certains textes qui me semblaient plus banals ou peu peaufinés ont fait boule de neige. D’autres qui me tenaient à cœur sont passés un peu sous silence. Comme tout le monde, je suis flattée de voir tout le love qui découle de cette expérience (qui n’aime pas recevoir des fleurs, hein?). Mais ce n’est pas là ma principale source de motivation. Si  une seule personne me lit et que ce texte réussit à mettre un petit baume sur sa journée, je n’ai pas perdu mon temps. J’ai fait exactement ce que je cherche à faire à chaque mot tapé sur mon clavier. Donner, toucher, faire réfléchir, inclure, briser la solitude ou la peur.
 
Merci à mes ami.e.s collaborateurs/collaboratrices. Merci à l’équipe éditoriale de me donner cette chance et cette plateforme pour m’exprimer.
 
Mais par-dessus tout, merci à vous de nous lire.
 

Crédit : Giphy

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES