La routine... faite pour se casser?

Crédit photo: Estée Janssens / Unsplash La routine... faite pour se casser?

Je suis, ce qu’on pourrait appeler, un papa avec de bonnes routines. Mes semaines se suivent et se ressemblent pas mal. Le lever se fait pas mal toujours à la même heure (pas besoin de cadran, hein?), s'en suit l’habillage, le déjeuner et le départ vers le CPE ou l’école. Au retour, on joue dehors si possible, les enfants jouent de leur côté alors que je prépare le souper puis vient le bain, l’hygiène, Passe-Partout et les histoires. Plus les petits se couchent tard, plus ils se réveillent tôt chez nous. Alors pas besoin de dessin, j’essaie de les coucher autour de 19h15, tous les soirs.

 

Récemment, je me suis questionné sur ce qui m'amenait à être aussi rigide dans l’application de la routine à la maison. Je me suis fait comme réponse que c’était parce que, de cette façon-là, je suis constant et cohérent pour mes enfants et que c’est sécurisant. En «échappant» un peu la routine il y a de cela quelques semaines, j’ai réalisé que l’impact était vraiment moindre comparé à ce à quoi je me serais attendu. Pour moi, être dans une routine, c'était être organisé.

Source: Giphy

 

Je me suis souvent fait dire par des proches : « Come on! Ça ne te tuera pas de sortir de la routine un peu. » Quand les enfants étaient bébés, j’aurais répondu que ça ne me tuerait effectivement pas, mais qu’il n’était pas nécessaire de réparer ce qui n’était pas brisé. Plus ça va, plus je fais des tests. Avec l’été qui arrive, je me permets de plus en plus de rester dehors plus tard, de sauter un bain de temps en temps, de manger deux fois des sandwichs dans ma semaine. Et finalement, en grandissant, les enfants comprennent de mieux en mieux qu’il s’agit de moments spéciaux, de permissions, et que le retour à la routine est tout à fait normal.

Plus ils sont vieux, plus mes enfants sont résistants au changement. L’avènement de la douche dans notre vie nous a apporté une grande qualité de vie et une grande liberté dans notre période de jeux post-souper. En effet, chez nous, il est beaucoup moins long de passer les enfants un à un dans la douche que de les baigner en même temps. Ça nous permet donc un peu de folie dans notre routine déjà bien chargée.

Avec le recul, je réalise que oui, quand les enfants étaient petits, la routine leur était importante, mais que c’est sûrement aussi en partie parce qu’elle l’est pour leurs parents aussi. M’étant séparé relativement tôt dans leur vie, les enfants ont rapidement eu deux maisons, deux vies. Les placer dans un cadre prévisible et rassurant a sûrement été une façon pour moi de gérer la culpabilité reliée à la séparation qu'ils on subie. Aujourd’hui, on se permet donc des petites surprises dans nos semaines, et je me rassure en me disant que j’assouplis seulement ma routine. Je ne la casse pas. Et ça marche, je crois.

 

Vous est-il arrivé de croire que votre enfant ne s’adapterait pas à un changement ponctuel dans votre routine?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES