Il y a quelques semaines, nous avons eu l’appel tant attendu: une place en CPE. Quelques jours plus tard, nous visitons ledit CPE. C’est un coup de coeur. 

Malgré tout, on a quelques petites hésitations:
1. La garderie n’est pas autant à côté de chez nous qu’on le souhaiterait dans un monde idéal, ni sur notre chemin pour aller au travail.
2. Notre enfant de deux ans est bien intégré dans sa garderie. Il est heureux, a développé des amitiés; est-ce que ça vaut vraiment la peine de le faire changer? 

C’est ainsi qu’a commencé ma série de réflexions à n’en plus finir pour prendre une importante décision pour notre enfant. Je suis parfois indécise dans des décisions qui ne concernent que moi et j’ai réalisé à ce moment-là que prendre une décision pour mon enfant était un gros challenge pour moi. 

Jusque là, nous avions pris des décisions pour les services de garde en découvrant petit à petit le monde des garderies, en avançant dans l’ordre des choses; avec mon retour au travail, le choix consistait « juste » à choisir le milieu de garde (en vrai, ça a aussi été un casse-tête!). Mais désormais, nous devions faire face à un choix qui allait changer sa petite routine. Et puis changer, oui, mais il fallait que ce soit pour le mieux.

Il fallait faire le BON choix. 

On dit que la petite enfance est une étape extrêmement importante. On veut que nos enfants soient heureux, épanouis, qu’ils apprennent de nouvelles choses, qu’ils soient stimulés, qu’ils fassent de belles rencontres, construisent de belles amitiés, vivent de beaux souvenirs. On veut des enfants qui ont confiance en la vie, des enfants qui vivent en harmonie avec les autres et avec l’environnement. On veut des activités, mais aussi une structure avec du personnel aimant. On veut le meilleur pour eux. Et le choix d’un environnement de « qualité » n’est pas toujours disponible ou nous n’avons pas nécessairement les finances pour le choisir.

La réflexion aurait pu s’arrêter, là mais quelques jours plus tard, deuxième appel d’un autre CPE. Juste à côté de chez nous. 

Nous voilà rendus à avoir le luxe de magasiner des CPE. 

Celui-ci est à 5 minutes de la maison, sur mon chemin pour me rendre au travail.

On visite. Pas de coup de coeur, une petite déception, même. Le choix aurait été bien trop facile! 

La décision est apparue comme un gros poids sur mes épaules. Penser à notre quotidien, au côté pratique. Penser à notre enfant, à son épanouissement. 

Mon chum et moi nous sommes toujours dit qu’on privilégierait l’éducation et l’épanouissement de notre enfant par-dessus tout et nous suivons notre intuition.

Alors chaque matin des 3 prochaines années, je ferai un petit (gros) détour. Et puis je passerai devant le CPE que j’ai refusé, avec son beau jardin que j’avais tant convoité auparavant, sans regret (on l’espère!), avec le sentiment d’avoir fait le bon choix.

Avez-vous vécu des changements de garderie? Comment avez-vous vécu ces changements? 

Plus de contenu