Mon récit rocambolesque de camping monoparental avec mon 21 mois et ma 6 mois [Partie 1]

Crédit photo: Image parStockSnap/ Pixabay Mon récit rocambolesque de camping monoparental avec mon 21 mois et ma 6 mois [Partie 1]

Partie 1 : La préparation 

 

On est lundi en fin de journée. Ça fait deux jours que je cherche comment dire à mon amie Alexe que finalement, le camping avec Jacob, 21 mois, et Sarah, 6 mois, ça me tente, mais pas tant que ça ! 

Sarah a percé ses deux premières dents durant la fin de semaine : elle a mal dormi et moi aussi. J’ai peur de passer de mauvaises nuits en camping... et de faire endurer un bébé qui pleure la nuit à tout le monde autour. Mais en même temps, j’aime vraiment ça le camping et, après avoir enfilé deux congés de maternité de suite, sortir de la maison et repartir à l’aventure comme j’ai toujours su si bien le faire, ça ferait du bien au corps et à l’esprit ! 

Alexe m’appelle : il annonce super beau, elle est vraiment enthousiaste et je lui réponds : aweye donc, on y va ! Je fais la réservation sur le site web du camping qui nous intéresse. Il reste un seul emplacement de disponible ! C’est un signe de la vie, on était dues pour partir ! On prévoit qui amène quoi et on raccroche.

Je me couche pour la nuit. 

 

Mardi, 1 h du matin...

 

Jacob se réveille en hurlant. Il fait 39,7 de fièvre, pauvre amour. On passe une très mauvaise nuit (encore !). Le matin, évidemment, je décide de ne pas envoyer Jacob à la garderie (même s’il ne fait plus de fièvre), mais comme on part le lendemain pour le camping, j’ai mille et un trucs à prévoir et à préparer ! Pas évident avec mes deux cocos qui veulent avoir toute mon attention ! Mon chum travaille, alors la journée va être longue, mais bon, pas le choix, on se lance !

Je ne suis pas allée en camping depuis les 2 dernières années, alors tout est à trouver ! Tente, matelas, poêle, chaise, vêtements, kit de douche, serviette, couverture, oreiller. Ensuite, on part en expédition à l’épicerie : 2 déjeuners, 3 dîners, 2 soupers, des collations, breuvages, guimauves et tout le tralala ! Ah pi aweye donc, des couches jetables ! Pas l’énergie d’amener les 2 tout-petits en couches lavables en camping ! 

Il fait chaud ! Mais bon, on continue : prépare le dîner, fais manger Jacob et finalement l’heure de la sieste arrive ! 

Continue à tout préparer dans le silence pour ne pas le réveiller ! Allaite Sarah ! Fais des gazouillis ! Ouf ! On n’est pas partis encore et je suis épuisée ! Je décide de préparer des sous-marins pour alléger la préparation des repas une fois en camping ! Jacob se réveille ! Je finis les sacs de linges que j’avais abandonnés pendant la sieste ! Mon chum revient, on prépare le souper, on mange puis je donne le bain aux cocos. 

Je demande à mon chum s’il peut m’installer le porte-bagages sur le dessus de l’auto: il accepte ! On couche les enfants, on se baigne un peu et hop au dodo nous aussi !

Pendant tout ce temps, Alexe, qui est en vacances et qui n’a pas d’enfant, a passé la journée en bateau avec des amis, est rentrée chez elle en soirée et a préparé ses choses pour être prête à venir me rejoindre le lendemain matin ! Vous commencez sûrement à comprendre où je veux en venir ! 

Ceci étant dit, comprenez bien que ce n’est pas pour lui reprocher quoi que ce soit. C’était MA décision de partir avec mes 2 très jeunes enfants et MA responsabilité que tout soit prêt pour eux. Et elle, eh bien elle est en VACANCES et n’a qu’elle-même à s’occuper : elle en profite et c’est ben parfait comme ça ! Sauf que moi, avec deux jeunes enfants, pour arriver à profiter un tantinet de ces 3 jours de camping, c’est sur que je vais avoir besoin d’aide. 

 

[À suivre...]

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES