Bienvenue dans le terrible two

Crédit photo: Bess Hamiti/ Pexels Bienvenue dans le terrible two

Une de mes 20 mois a récemment fait son épique entrée dans la phase légendaire du terrible two. Enfin, j’espère que c’est bien ça, parce qu’autrement, je vais m’arracher les cheveux tantôt si ce n’est qu’un maigre aperçu de ce qui m’attend. Donc, soyons positifs, elle est dans son terrible two.

Dès que je suis dans le décor, allô les crises de bacon, le chignage interminable pour plein de raisons qu’on ne comprend pas. Elle me tape, elle me pince, elle me donne des coups de tête comme si elle avait fait des cours d’autodéfense avec Georges St-Pierre. Je trouve ça très difficile. J’essaie de me parler, de rester zen. Quand elle me fait une crise, j’essaie de la serrer le plus possible dans mes bras, je prends un guess et je verbalise ce que je pense être la cause de la crise... mais c’est à recommencer plusieurs fois par heure. C’est rushant sur un calique de temps. C’est-tu vrai que plus les enfants font leur « deuzan » de bonne heure, plus ils le finissent tôt?

Mais le pire là-dedans, c’est qu’elle est un ange avec son papa. Avec papa, y’a pas de niaisage. Les deux agissent bien sauf parfois de petites colères très bien gérables. Je suis jalouse de cette harmonie. J’aimerais ça, moi aussi, passer des journées avec mes bébés avec autre chose que du challenge de patience pis une constante envie de pleurer parce que je suis à bout de me faire ramasser par un tout petit bout de chou qui ne se comprend pas elle-même.

J’essaie de me rappeler que ce n’est qu’un bout à passer. Que bientôt, on en reparlera en riant. Qu’elle redeviendra elle-même et qu’elle aura appris de tout ça... que nous aussi on aura appris.

On commence les rénovations cette semaine, la garderie est fermée, je suis à 27 semaines de ma deuxième grossesse gémellaire et je mesure 38 semaines de bedaine. Tout ce que je suis en mesure de penser, c’est que, seigneur que j’ai pas fini. Heureusement que mon bébé empathique, colleux et tout doux refait surface à la fin de la journée. Ça fait toujours en sorte de mettre un baume sur nos deux âmes écorchées des journées difficiles.

Quand est-ce que le terrible two a fait son entrée dans votre vie? Est-ce que cette étape a été bien longue? Partagez-moi vos trucs miracles, par pitié. 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES